Top

Libye – Rebelles : Le Congrès dit « non » au Pentagone

le 9 juillet 2011 à 12:34 

Le républicain Tom Cole, à l’origine de l’amendement, a dénoncé après le vote «l’aventure irréfléchie» dans laquelle les Etats-Unis se sont lancés en Libye.

Après avoir infligé, fin juin, un revers au président Barack Obama, en rejetant un texte qui autorisait l’intervention militaire en Libye, la Chambre des représentants américaine, dominée par une majorité républicaine, a voté jeudi un amendement interdisant au Pentagone de fournir des équipements militaires, un entraînement et un soutien aux rebelles libyens. Cet amendement interdit au Pentagone de «fournir des équipements et entraînements militaires, ainsi que des conseils ou toute autre forme de soutien concernant les activités militaires, que ce soit à un groupe ou à un individu, qu’il soit membre ou non des forces armées d’un pays, dans le but d’épauler ce groupe ou cet individu afin de mener des actions militaires contre la Libye», précise le texte.

Le représentant républicain Tom Cole, à l’origine de l’amendement, a dénoncé dans un communiqué diffusé après le vote «l’aventure irréfléchie» dans laquelle les Etats-Unis se sont lancés en Libye. Contrairement à la France qui a reconnu avoir livré des armes aux rebelles – une décision qui a suscité les réserves de pays alliés de la France, comme la Grande-Bretagne, et une vive opposition de la Russie – les Etats-Unis sont bel bien tiraillés par l’attitude à entreprendre depuis l’opposition farouche du congrès. Par ailleurs, le Premier ministre libyen, Baghdadi Mahmoudi, a protesté jeudi au cours d’un appel téléphonique, avec le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, contre les raids de l’Otan «contre des civils et des installations économiques, notamment les bombardements d’un dépôt de carburant à Brega» dans l’est du pays.

Le patron de l’ONU a, de son côté, demandé de cesser les combats et d’améliorer les conditions humanitaires. Les deux hommes ont discuté «de l’urgente nécessité de trouver un moyen de mettre fin aux combats et d’améliorer la dramatique situation humanitaire».

Sur le terrain, les rebelles libyens, qui ont lancé une offensive dans l’ouest de la Libye, progressent vers Tripoli, à partir des montagnes du sud et de l’enclave côtière de Misrata, soutenus par des frappes de l’Otan sur les positions des forces loyales à Mouammar Kadhafi.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 de 5)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom