Top

Côte d’Ivoire Gbagbo : «C’est la France qui nous attaque»

le 10 avril 2011 à 14:14 

Laurent Gbagbo a appelé, hier, à la «résistance» contre la France, qui «attaque» la Côte d’Ivoire, a déclaré à l’AFP le porte-parole de son gouvernement, Ahoua Don Mello.

«Le président Gbagbo appelle à la résistance contre les bombardements et les agissements de l’armée française en Côte d’Ivoire, car en définitive c’est l’armée française qui nous attaque», a déclaré son porte-parole. «Le Président Gbagbo appelle le peuple à la résistance pour faire barrage à ce énième coup de force», a-t-il ajouté. «Nos troupes sont en train de se reconstituer après avoir subi une attaque barbare des rebelles appuyés par l’ONU et Licorne, la force française», selon lui.

«La France ne fait pas la guerre.» Alain Juppé, le ministre français des Affaires étrangères, a beau le répéter, rien n’y fait. Comme pour la crise libyenne, une partie des opinions africaines condamne l’intervention française en Côte d’Ivoire. Certains, comme l’écrivaine franco-camerounaise, Calixthe Beyala, vont beaucoup plus loin, car, pour eux, la France fait la guerre aux peuples africains et piétine leur souveraineté, cinquante ans après les indépendances.

«Je ne paye pas les impôts pour que la France aille faire la guerre aux Africains», ajoute-t-elle. L’on comprend dès lors qu’elle soit l’une des signataires d’une pétition intitulée «La France veut tuer Laurent Gbagbo ! Mobilisation !», que vient de publier un journal en ligne.

«Sans aucun mandat, en pleine illégalité et malgré les appels à l’arrêt des bombardements demandés par la Russie et l’Union africaine, la France de Nicolas Sarkozy est en train de bombarder la résidence du chef de l’Etat ivoirien, Laurent Gbagbo. Sur le terrain, la bataille d’Abidjan a connu hier une nouvelle montée en puissance avec l’attaque contre le Golf Hôtel d’Abidjan, quartier général du Président reconnu par la communauté internationale, Alassane Ouattara. Le porte-parole de Laurent Gbagbo, Ahoua Don Mello, a toutefois vivement démenti en soirée auprès de l’AFP que cette attaque ait été menée par ses forces.

«C’est absolument faux. Il n’y a pas eu d’attaque du Golf», a-t-il dit, qualifiant l’incident d’«attaque imaginaire». «C’est un coup inventé, il n’y a pas eu de tirs venus de la résidence du Président Gbagbo sur le Golf, il y a eu des affrontements localisés à la Riviera II et III (dans le même quartier de Cocody, au nord d’Abidjan), loin du Golf», a affirmé le porte-parole. Les accusations de l’Onuci sur une attaque du Golf Hôtel prouvent «le parti pris de l’Onuci, qui, dans sa connivence avec la force française Licorne, prépare sûrement une autre attaque des positions de M. Gbagbo», a conclu Ahoua Don Mello.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 de 5)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom