Top

Droits des étrangers : La réforme de Nicolas Sarkozy jugée « restrictive »

le 11 février 2012 à 9:43 

Trois nouvelles propositions jugées « restrictives » à l’égard des étrangers ont été annoncées par le président Nicolas Sarkozy à quelques semaines de l’élection présidentielle, inaugurant, selon des observateurs, sa « candidature » pour la course à la présidence.

Dans un entretien à paraître samedi dans le Figaro Magazine et dont de larges extraits ont été publiés vendredi par la presse, le chef de l’Etat français souhaite la mise sur pied d’une juridiction « spéciale » pour les étrangers.

Il s’agit, selon lui, d’unifier les deux juridictions administrative et judiciaire qui traitent des étrangers. « Je pense que la juridiction administrative devrait être seule compétente en matière d’immigration », a-t-il dit.

La loi Besson sur l’immigration adoptée en 2011 avait déjà restreint le rôle du juge des libertés et de la détention (JLD) qui se prononce notamment sur la légalité de l’interpellation de l’étranger et les conditions de sa garde à vue. La deuxième proposition avancée par le président français concerne les conditions d’obtention des « titres de séjour obtenus par mariage avec un Français ».

Nicolas Sarkozy souhaiterait qu’ils soient soumis à des conditions de « logement » et de « ressources », comme c’est déjà le cas pour le regroupement familial. Il a aussi annoncé une limitation des prestations pour les demandeurs d’asile s’ils « ne coopèrent pas » avec l’administration, déposent leur demande « plus de trois mois après leur entrée sur le territoire français », ou bien « refusent une offre d’hébergement ».

Pour la première secrétaire du parti socialiste, Martine Aubry, M. Sarkozy commence sa campagne de 2012 comme il a gouverné depuis 2007 : en voulant désigner des boucs émissaires -les chômeurs, les étrangers, les homosexuels, les professeurs, la gauche…- qui seraient les responsables de tous les maux du pays. Pour elle, le chef de l’Etat français cherche une nouvelle fois à diviser ses compatriotes au lieu de les rassembler.

Le porte-parole du PS, Benoît Hamon, a aussi dénoncé la réforme envisagée du droit des étrangers visant à confier à un juge administratif les décisions d’expulsions, qui pourrait être soumise à référendum. Il a jugé que la France risquait de se retrouver « en contradiction » avec la Cour européenne de justice et la Cour européenne des droits de l’Homme.

Le candidat du Nouveau parti anticapitaliste (NPA) à l’Elysée, Philippe Poutou, a estimé, de son côté, que Nicolas Sarkozy allait « à droite toute » et « toujours un peu plus loin sur le terrain réactionnaire » avec ses propositions ciblant les chômeurs et les étrangers.

Les syndicats de magistrats ont, eux, critiqué la proposition du président français de confier le droit des étrangers à la justice administrative, la qualifiant de « promesse électoraliste » qui instituerait une justice « d’exception » pour les étrangers.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (22 votes, moyenne: 3,36 de 5)
Loading...

6 Réponses à “Droits des étrangers : La réforme de Nicolas Sarkozy jugée « restrictive »”

  1. SAXON11 11 février 2012 10:40

    Il est inconcevable de continuer à laisser entrer en France, par an, plus de 300 000 étrangers… Pour qui il faut trouver des aides, des logements, du travail et des écoles… La France n’a plus la capacité à accueillir autant de monde ! Les socialistes n’ont su faire que du NÉOCOLONIALISME depuis plus de 30 ans à des fins électoralistes… Sans donner aucun espoir d’intégration à toutes ces familles… En ne leur donnant que le stricte minimum pour « vivre » : les ALLOCS !
    La manipulation socialiste perpétuelle de la pauvreté, de l’immigration et de la jeunesse, restera toujours le TAPIS ROUGE des SOCIALISTES pour gagner les élections… Mais au bout du compte, les pauvres resteront pauvres, les étrangers n’auront aucun espoir d’intégration salutaire et la jeunesse pourra toujours crier « à l’injustice » dans nos rues.. Pendant ce temps là, les mises en examen et les condamnations pleuvent parmi certains élus du PS !

  2. rib 11 février 2012 09:14

    le problème est le manque d’industries Francaises. Allez dans un salon industriel mondial, vous y verrez les Asiatiques et les Allemands. Quant à l’Afrique, elle a été abandonnée par la France au profit des Asiatiques. Bref….pas d’industries, pas de sous traitants, de commerces à proximité, et de rentrées de fric (taxes)….pas de boulot aussi !……(Renault ne va pas embaucher des Francais au Maroc)…et évidemment moins de consommation (car les Francais en précarité n’ont pas de fric. on ne va pas accorder de crédits à un intérimaire depuis 10ans). le reste suit : services, police, etc….organismes d’emploi….avec des moyens de plus en plus précaires et la pression sur le personnel…..alors, stigmatiser les chômeurs, les Etrangers, à part récupérer des électeurs, cela ne sert à rien.

  3. azer 11 février 2012 08:54

    les musulmans ne sont pas une chance pour la France mais une menace identitaire qui risque de faire exploser le Pays dans 20 ou 30 ans. Ouvrons les yeux, l’islam n’est pas une religion de paix. Il n’y a pas de pays musulmans où la démocratie existe. Il est temps de fortement ralentir cette immigration dont la civilisation n’est pas l’égale de la notre quand on lapide des femmes ou condamnent à mort des musulmans qui se convertissent au christianisme.
    N’en déplaisent à tous les bobos parisiens ou autres journalistes et chroniqueurs de gauche au « parlé politiquement correct », c’est une réalité.

  4. LeDocteur 11 février 2012 08:51

    Encore a des années lumieres des réalités du pays !
    Quelle incompétence, quelle arrogance dans cette Droite Cassoulet !

    Il voulait chercher la croissance avec les dents,
    etre le président du pouvoir d’achat !

    Il aura été celui de l’intelligentsia financiere et affairiste
    et restera peut etre comme celui qui aura detruit la droite Française pour son pouvoir personnel !

    Ah non, Je veux pouvoir pinailler avec des vrais Gaullistes !!!
    Eux au moins, ce sont des adversaires loyaux !
    Et pi c’est crevant et inutile de parler a quelqu’un de mauvaise foi !
    Decidement, il y en a qui sont tellement faux-culs qu’on se demande comment ils font pour s’asseoir !

  5. kiwi 11 février 2012 08:48

    Vous trouvez cela normal qu’une personne sous pretexte de demande d’asile, puisse sans jamais avoir travailler ou cotiser en france, bénéficier d’un logement en Centre d’accueil de demandeurs d’asile (CADA) et profiter en sus d’une aide financière, l’ATA, et aussi les soins gratuit. En sommes, les étrangers sont mieux aider que les Français au RSA. Trouvez-vous cela normal et juste ?

  6. parodix 11 février 2012 08:33

    C’est le piège des référendum, l’action politique peut aller plus loin que les pensées des gens. C’est le piège de la démocratie, on élit un Président et il fait ce qu’il veut en disant que c’est nous qui le peuple qui l’a voulu avec des grands mots bidons comme gouvernance consultation transversalité….très utilisées également par la gauche et les écholos (mais en fait ils consultent le plus souvent des élus qui font carrière et encartés dans un parti avec un programme que personne ne lit ou comprend. Un exemple actuel en est le projet Iter quand un scientifique conteste un minimum, il se fait insulter. Pour en revenir au sujet, ce sont les français qui demandent l’immigration, car ils n’aiment pas les travaux manuels. La vraie robotique nous délivrera de cette erreur. Préférons la logique à un avis même du peuple.

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom