Top

Guerre d’Algérie : La France actuelle « doit reconnaître » les actes barbares

le 11 mars 2012 à 22:26 

La France actuelle « doit reconnaître » les actes commis par la France coloniale à l’encontre du peuple algérien pour pouvoir construire ensemble un avenir prometteur au profit des populations des deux pays, ont insisté mardi à Alger des parlementaires algériens.

« Les actes commis par la France à l’encontre du peuple algérien lors de la colonisation doivent être reconnus aujourd’hui pour pouvoir aller de l’avant », a plaidé le président de groupe parlementaire d’amitié « Algérie-france », M. Belkacem Belabbes, en recevant à l’APN, avec d’autres députés algériens, les parlementaires français qui accompagnent le vice-président du Sénat français et ancien Premier ministre, Jean-Pierre Raffarin, dans sa visite en Algérie.

« Ce dossier doit être pris en charge avec beaucoup de sagesse et de sérénité » et cela afin de permettre aux deux parties de « construire un avenir prometteur pour les deux populations loin des divergences qui peuvent exister », a t-il souligné.

M. Belabbes a mis en exergue dans ce contexte, le rôle que peut jouer le parlementaire dans le règlement de ce dossier qui « nuit », a-t-il dit, à la relation « particulière » qui unit l’Algérie et la France, et donner un nouveau souffle à la coopération entre les deux Etats. A cet effet, a-t-il suggéré, « il est important de redynamiser la grande commission parlementaire algéro-française » installée il y a quelques mois à Paris.

Les deux parties ont soulevé également, lors de cette rencontre, la question de la circulation des personnes qui revêt une grande importance au regard de l’importance de la communauté algérienne établie en France.

M. Belabbes a préconisé de donner une dimension humaine a ce dossier qui « intéresse les deux pays à la fois », à son avis. Pour sa part, la sénatrice française Bariza Khiari a mis l’accent sur la nécessité d’instaurer une coopération « durable et profonde » entre l’Algérie et la France dans de différents domaines en vue de la construction d’un partenariat économique « équilibré » qui réponde aux aspirations des deux pays.

« La France vieillissante a besoin de la jeune immigration », a -t-elle dit s’étalant sur les différents aspects positifs de ce partenariat notamment la création d’emplois au profit des jeunes compétences algériennes.

Evoquant l’Union pour la Méditerranée (UPM), la sénatrice Brigitte Bréger a plaidé, pour sa part, pour un rôle « plus actif » des pays maghrébins dans la construction d’un partenariat « d’égal à égal ». Les deux parties ont passé en revue, à l’occasion, les différentes questions internationales d’intérêt commun aux deux Etats.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

Une réponse à “Guerre d’Algérie : La France actuelle « doit reconnaître » les actes barbares”

  1. cirta 1 juin 2011 18:07

    Comme le FLN devra reconnaitre tous ses crimes contre les civils juifs,chretiens,musulmans, de toutes confessions…de 1954 à 1962…

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom