Top

François Hollande veut une loi sur le génocide arménien

le 11 juillet 2012 à 8:56 

Après les propos de Laurent Fabius visant à réaffirmer l’amitié franco-turque, le Président de la République entend rassurer la communauté arménienne en confirmant son intention de proposer une loi pénalisant la négation du génocide arménien.

Samedi dernier, François Hollande s’est adressé à la communauté arménienne afin de réaffirmer son désir d’interdire toutes manifestations de négation du génocide arménien. Une information qui veut apaiser les inquiétudes des arméniens après les déclarations de Laurent Fabius au sujet des relations franco-turques.  « Le président a fait part de ses engagements pendant la campagne. Il les tiendra », a indiqué l’Elysée en confirmant un échange téléphonique dans la journée entre François Hollande et un représentant du Conseil de coordination des organisations arméniennes de France (CCAF).

Le Ministre des affaires étrangères Laurent Fabius, dans la perspective de renouer des relations détendues avec Ankara, avait rappelé à l’issue d’une rencontre avec son homologue turc jeudi dernier que la précédente loi avait été invalidée par le Conseil Constitutionnel, et qu’un nouveau texte risquerait de subir le même sort. La Turquie est en effet un partenaire incontournable au Moyen-Orient, notamment sur le dossier syrien. Suite à ces propos, le président du CCAF (Conseil de coordination des organisations arméniennes de France ), Ara Toranian, avait réagit avec véhémence en affirmant que « sauf déclaration rapide du chef de l’Etat, il s’agit là d’une trahison ».

Rappelons qu’un texte de loi avait déjà était voté dans ce sens par l’Assemblée Nationale en 2011, avant d’être censuré par le Conseil Constitutionnel. Au moment du vote, Ankara, qui voyait dans la nouvelle loi française un geste électoraliste en direction des quelque 500.000 Français d’origine arménienne, avait menacé Paris d’une «rupture totale» des relations diplomatiques.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

5 Réponses à “François Hollande veut une loi sur le génocide arménien”

  1. Krikor AMIRZAYAN 12 juillet 2012 14:45

    Ce ne sont pas les Arméniens de France qui disent qu’il y a bien eu génocide commis par la Turquie mais les millies d’historiens, les archives nationales de nombreux Etats et les dizaines de pays et parlements qui ont reconnu les crimes de 1915-1923 comme étant un génocide. Inutile de refaire un débat rétroactif. La nature des faits c’est bien le GENOCIDE. Parlons surtout aujourd’hui des conséquences de ce génocide envers les Arméniens et comment réparer cette plaie morale, physique, économique et géographique avec la disparitio d’une grande partie de l’Arménie occupée par la Turquie. C’est là le véritable débat. Et vite, une loi de pénalisation du négationnisme afin d’éviter que sur ce site ou ailleurs des personnes remettent encore en doute le caractère génocidaire du génocide arménien. C’est cette remise en doute qui constitue une atteinte à la dignité et à la mémoire, aujourd’hui. Et c’est du présent que l’on parle. Car la conséquence de cette histoire douloureuse est ressentie pleinement aujourd’hui.
    Krikor Amirzayan

  2. orsu 12 juillet 2012 12:25

    Bien sur le parti socialiste a choisi les arméniens de France qui défendent la thèse du génocide, la vérité n’est pas importante pour eux mais uniquement la vengeance sur les turques. La face du monde aurait été très différente si la révolution russe n’avait pas réduit à néant l’ambition arménienne à savoir la disparition des turcs des terres « ancestrales ». Cela s’est bien vu sur les territoires occupés par les russes en 1917, les arméniens ont exterminés des milliers de turcs mais ça, ce n’est pas grave car à cette période la mort de musulmans n’était qu’un épiphénomène, seul compte le bienêtre des chrétiens.
    les occidentaux sont aveuglés par leur sentiment pro-arménien, leur proximité religieuse avec ces derniers et leur haine du turc pour être objectifs.
    Une loi ne va pas changer la profonde pensée des gens même si la liberté d’expression sera sacrifiée sur l’autel des intérêts électoraux.

  3. orsu 12 juillet 2012 09:02

    Bien sur le parti socialiste a choisi les arméniens de france qui défendent la thèse du génocide, la vérité n’est pas important pour eux mais uniquement la vengence sur les turques. La face du monde aurait été très différent si la révolution russe n’avait pas réduit à néant l’ambition arménien à savoir la disparition des turcs des terres « ancestrales ». Cela s’est bien vu que sur les territoires occupés par les russes, les arméniens ont exterminés des milliers de turcs mais ça, ce n’est pas grave car en 1915 la mort de muslumans n’était qu’un épiphénomène, seul compte les chrétiens.
    les occidentaux sont aveuglés par leur sentiment pro-arméien, leur proximité religieuse avec ces derniers et leur haine du turc pour être objectifs.
    Une loi ne va pas changer la profonde pensée des gens et la liberté d’expression sera brulé sur l’otel des intérêt électoraux.

  4. sully 11 juillet 2012 19:17

    Quelque soit le bord politique, il est scandaleux que l’histoire soit pris en otage pour satisafaire les renvendications de 500000 arméniens extrémistes avides de revanche sur le turc.
    l’important est de trouver la vérité et aussi de considerer les évènements de 1915 comme etant ou pas un génocide. Certains historiens refutent les faits reprochés mais ils sont immédiatement taxés de « négationnistes » et n’ont pas du tout la parole en france. En revanche, ceux qui defendent la thèse arménienne, alors dans ce cas, les médias sont très prolixes avec un parti pris pour l’armenie. En attendant ils ne parlent jamais de l’occupation de l’Azerbaidjan par les arméniens. Jamais aucun mot pour les morts azerbaidjanais. C’est pourquoi, pour moi, les faits de 1915 ne constituent pas un génocides mais les conséquences de la guerre. Ies pays européens ont toujours soutenu les Chrétiens du monde et le fait de prendre le parti de l’armenie montre le manque d’équité.
    Après il ne faut pas oublier qu’en 1942, le gouvernement français a obligé les juifs à porter une étoile jaune. Cela pour dire qu’en fonction de leur intérêt les députés sont prets à faire n’importe quoi. MAis les députés qui nous coutent très chères perdent leur temps avec la vanité au lieu de s’occuper des français qui souffrent. Mais il feront peut-être taire mais ils ne pourront pas m’obliger à penser comme eux. En tout cas, ce sera une des très grosse erreur que va certainement faire Hollande. Pour moi, le parti socialiste creuse sa tombe ….

  5. Krikor AMIRZAYAN 11 juillet 2012 09:34

    Le négatilonnisme du génocide arménien doit par une loi être pénalisé. La France a reconne en 2001 par une Loi. Mais cette loi ne peut être appliquée contre ceux qui nient le génocide arménien car la Loi de 2001 ne comportait pas un volet pénal. Il est donc juste que la République ajoute un volet pénal à cette loi de 2001. Il n’y a rien de choquant. Quant au débat qui affirme que l’on ne doit pas légiférer l’Histoire, c’est tout simplement faux. Car on ne légifère pas l’Histoire. Le génocide arménien, sa reconnaissance et une loi qui pénalise les négationnistes c’est pour les 600 000 Français d’origine arménienne qui sont aujourd’hui même en France victimes des négationnsistes Turcs ou de leurs alliés qui réfutent le génocide. Ankara mène sur le sol français son travail de négationnisme. C’est celà que la France doit condamner et combattre. Donc plus que jamais la Loi de pénalisation de la négation du génocide arménien doit être votée afin de sanctionner les négationnsistes. D’ailleurs, pour la France cette opération ne serait pas une première, car il y a déjà la Loi Gayssot.

    Krikor Amirzayan

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom