Top

L’Eglise catholique annonce un 70e miracle à Lourdes

le 12 février 2018 à 13:58 

De temps en temps, un petit miracle cela fait du bien au moral, et puis pour une institution comme l’Eglise catholique, ça ragaillardit les troupes. Lourdes, vient de certifier son 70e miracle. En effet, l’Eglise a validé le caractère « prodigieux-miraculeux » de la guérison d’une religieuse franciscaine de 79 ans, qui était partiellement paralysée depuis plusieurs années.

Bernadette Moriau, a retrouvé l’usage de ses jambes. Cette dame était touchée depuis la fin des années 1960 dans la partie terminale de la moelle épinière, et depuis l’année 1987, cette pathologie empêchait pratiquement la religieuse de marcher. Après une enquête minutieuse de l’église, le miracle se serait produit le 11 juillet 2008. Or, la confirmation de cette guérison, a été annoncée le 11 février 2018 par Jacques Benoît-Gonin, l’évêque de Beauvais. Cette date n’a pas été choisie au hasard, car pour les catholiques, le 11 février est le jour de la fête de Notre-Dame-de-Lourdes.

Bien sûr, Bernadette Moriau, a subi de nombreuses expertises et examens hospitaliers. Cependant, le Comité médical international de Lourdes, constitué de médecins, conclut que cette guérison « reste inexpliquée dans l’état actuel de nos connaissances scientifiques ».

Les faits se déroulant à Lourdes, la tentation (espérons pas diabolique) était trop forte de faire passer cette guérison dans le côté clair de la force. C’est ainsi qu’après de longues démarches, et une enquête minutieuse sur les faits, et la personne, que l’évêque de Beauvais a reconnu le miracle en tant que fait religieux et théologique. Celui-ci, pour l’occasion a expliqué que « le 11 juillet, elle se met à marcher sans aide, de manière totalement autonome. Elle en prend à témoin ses sœurs qui ne peuvent que constater le changement ».

Donc, à l’instar d’une autre Bernadette historique, la religieuse a reçu un message divin. Elle témoigne dans une vidéo diffusée sur le site du diocèse de Beauvais, « je n’avais jamais été à Lourdes en tant que malade. Dans la grotte, j’ai ressenti la présence mystérieuse de Marie et de la petite Bernadette. En aucun cas, je n’ai demandé la guérison, mais la conversion du cœur et la force de poursuivre mon chemin de malade ».

Sinon, rien de neuf, pour les autres dizaines de milliers de malades qui vont à Lourdes chaque année.

Crédit photo : ValerieBoulva

 

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom