Top

Netanyahu : L’état palestinien ou le fantasme du « Grand Israël »

le 12 octobre 2011 à 7:56 

Alors que Netanyahu apparaît déjà comme un homme de droite intransigeant et tentant coûte que coûte de bloquer la route aux Palestiniens qui essaient de leur côté d’obtenir la légitimité de leur Etat, l’on oublie trop souvent qu’en réalité le Premier ministre israélien est plutôt un modéré.

En effet, il est loin de faire partie de l’aile la plus dure du Likoud qui a, elle, des positions bien plus tranchées et bien plus extrémistes sur la politique que doit adopter Israël à l’encontre des Palestiniens. A l’approche de l’ouverture de la session parlementaire d’automne en Israël, la députée Tsipi Hotoveli avertit Netanyahu que «les députés de la frange droite du Likoud voteraient contre le gouvernement lors des motions de censure au cas où il poursuivrait les destructions d’avant-postes (de colonies)».

Hotoveli rappelle qu’«il est dans le pouvoir du gouvernement de trouver des solutions juridiques satisfaisantes qui pourraient légaliser pratiquement tous les avant-postes, et annuler les effets dévastateurs du Rapport scélérat de Talia Sasson qui visait à détruire l’entreprise sioniste en Judée-Samarie». Selon cette même députée, Netanyahu qui s’est pourtant montré particulièrement belliqueux envers les Palestiniens, trahirait ceux qui ont voté pour lui et pour une politique dure. La députée va encore plus loin en affirmant que «le combat a désormais débuté entre ceux qui défendent le droit des juifs à construire et s’installer en Israël et ceux qui prétendent que les juifs sont des voleurs sur cette terre».

Il semblerait que pour un certain nombre d’Israéliens, le fantasme du Grand Israël subsiste et les pousse à continuer à traiter les Palestiniens comme des intrus qu’il faut supporter jusqu’au moment de s’en débarrasser. L’action de Mahmoud Abbas à l’ONU a seulement remis leur réel désir au-devant de la scène les poussant à demander à Netanyahu de faire un choix définitif. Un choix délicat que Netanyahu ne peut faire, car cela irait à l’encontre des tentatives de ses alliés américains de trouver une solution viable de deux Etats.

Le Premier ministre israélien pourrait ainsi avoir à gérer une crise interne qui risque d’avoir des répercutions négatives sur l’image que tente de renvoyer Israël. Car l’Etat hébreu n’apparaîtrait plus comme un Etat tentant de se défendre contre les «terroristes palestiniens» mais comme une nation colonisatrice prête à tout pour s’approprier des terres qui ne lui appartiennent pas.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom