Top

Jean-François Copé en Algérie, un accueil indécent !

le 13 juillet 2011 à 9:22 

Tout juste si on ne lui a pas déroulé le tapis rouge. Tant de servilité pour un tel personnage laisse perplexe.

Pire, aucune voix ne s’est élevée en Algérie contre sa venue. Et il est reparti conforté parce que cet homme, tendu vers l’élection présidentielle de 2012, n’a rien regretté ni renié de sa campagne anti-immigré, visant particulièrement les Maghrébins et les Africains. Un homme qui, en contexte de grave crise sociale et économique en France, de chômage en hausse, de scandales de toutes sortes, d’une Europe en panne sèche, n’a rien trouvé de mieux pour faire diversion, que de placer les questions raciales au centre du débat politique français dans la perspective de rafler quelques voix à l’extrême droite en vue de la présidentielle de 2012.

Que cela ravive les peurs, réveille les instincts xénophobes et racistes d’une partie de l’électorat français qu’on arrête pas de bassiner à longueur d’année avec la peur de l’Islam, voire d’un afflux de réfugiés suite à la chute de Ben Ali en Tunisie ou de la guerre en Libye, ne semble nullement déranger M. Copé. Et peu importe encore pour Jean- François Copé et son mentor Nicolas Sarkozy que ce débat ait pour but – car c’est de cela qu’il s’agit au fond – de dresser des Français contre d’autres d’origine non européenne et de confession musulmane. De ce fait quand le secrétaire général de l’UMP déclare à Alger, je cite «Mon souhait le plus ardent est de tout faire pour contribuer à ce nouvel élan dans les relations entre les deux pays», relève de la plus belle hypocrisie.

Et cet homme que le chef de l’Etat a reçu, après qu’il l’eut été par le Premier ministre, le président de l’APN ? Que l’Algérie ait des rapports d’Etat à Etat avec la France, personne n’est contre. Mais que le pouvoir politique croit que c’est avec ce type de personnage, représentant d’une droite revancharde, qui n’a pas encore accepté l’indépendance de l’Algérie, anti-arabe, pro-israélienne, qu’une coopération peut se développer, c’est triste car l’Algérie n’a que faire avec de pareils individus, dont le parti, l’UMP, est en perte de vitesse. Triste aussi que les partis démocrates et les personnalités qui se posent en alternative au système actuel observent un silence pieux.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

2 Réponses à “Jean-François Copé en Algérie, un accueil indécent !”

  1. Naïm 13 juillet 2011 16:21

    C’est curieux qd meme : quand j’ai lu « Tout juste si on ne lui a pas déroulé le tapis rouge. Tant de servilité pour un tel personnage laisse perplexe.
    Pire, aucune voix ne s’est élevée en Algérie contre …. »
    J’ai cru qu’il s’agissait de Boutef et de sa clique dont l’Algérie est bien plus malade que de la venue d’un quelconque francais 🙂
    Mais en Algérie y en a qui n’ont toujours pas réalisés qu »en 1962 y a eu l’independance et qu’aujourd’hui c’est Boutef et sa clique qui s’en mettent plein les fouilles, que l’Etat Algérien lui meme accumule des milliards et laiisent le peuple dans la misère et l’oppression …

  2. ponglof 13 juillet 2011 14:07

    bien sur que des voix se sont élevées contre sa venue.
    Voici un billet publié le jour de son arrivé par le soir d’Algérie.

     »
    Jean-François Copé attendu aujourd’hui à Alger. S’il vous plaît, au moment où il repartira de chez nous vers la France, n’oubliez surtout pas de lui…
    … rendre sa caution de visa ! »

    Ainsi donc, l’UMP de Sarkozy, l’UMP de Guéant, l’UMP de Copé, l’UMP de Lefèvre, l’UMP de Lelouche réfléchit très sérieusement à instaurer de nouvelles mesures d’accès des Algériens au territoire français.
    En plus, bien sûr, de celles déjà en place à travers le dispositif Schengen.
    Il pourrait s’agir, entre autres, d’une caution que tout Algérien demandeur de visa déposerait ici, en Algérie, et qu’il ne récupérerait que s’il se conforme à la durée de séjour stricte qui lui aura été délivrée.
    Une caution ! Aârboun, quoi ! Je trouve Sarko et son staff couleur Marine finalement bien timides, presque timorés avec cette seule trouvaille de la caution.
    Pourquoi se suffire d’une simple caution que les ratons que nous sommes récupéreraient à leur sortie du territoire français ?
    Soyez un peu plus hardis, cousins gaulois !
    Qu’est-ce qui interdit d’envisager le bracelet électronique passé aux chevilles des Algériens débarquant à Roissy ou au port de Marseille et qui ne serait ôté qu’une fois la bestiole sur le point de quitter la France ?
    On peut aussi penser à la boucle d’identification.
    Vous savez, la fameuse boucle que l’on agrafe habituellement à l’oreille des bovins et des ovins pour des besoins de traçabilité de la viande.
    Saute le pas frère Nicolas !
    Dès l’arrivée en zone cocorico, hop !
    Une pression sur l’oreille droite, pas la gauche, bien sûr, et là, le bestiau ne pourra plus se perdre dans la nature.
    Et si ça aussi, ça ne suffit pas, tu pourras alors passer à l’échelon supérieur dans le traitement vétérinaire des postulants algériens à un visa français : la puce électronique !
    Infaillible, la puce ! Elle est directement connectée à un réseau de positionnement GPS.
    Fait comme un rat, le bougnoule !
    Où il va aller, hein, où il va aller ainsi «marqué», ainsi étiqueté et bardé de mouchards électroniques ?
    Et Juppé qui me demande de ne pas ressasser le passé et de tourner la page coloniale !
    Et puis quoi encore ?

    Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue

    http://www.el-milia-mico.org/article-le-visa-la-caution-le-bracelet-electronique-en-attendant-le-fer-rouge-79175014.html

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom