Top

Trierweiler – Royal : jalousie ou justice ?

le 15 juin 2012 à 10:21 

Le tweet de soutien de la Première Dame à l’opposant de Ségolène Royal pour le siège de député de la Rochelle n’a pas fini de faire parler de lui.

La gauche essaye de minimiser l’affaire alors que la droite cherche à se servir de cette histoire pour atteindre le Président de la République.  Et au milieu de ces échanges houleux, la principale intéressée persiste et signe.

« Courage à Olivier Falorni qui n’a pas démérité, qui se bat aux côtés des Rochelais depuis tant d’années dans un engagement désintéressé. » peut-on lire sur la page Tweeter de la journaliste Valérie Trierweiler depuis mardi. Les politiques comme la presse se déchaînent sur ce qui pourrait paraître comme le premier gros incident de la Présidence de François Hollande. Ce dernier serait d’ailleurs très en colère, et aurait chargé ses conseillers de faire passer ce tweet pour un message personnel adressé à Falorni, et non pas comme un appel à voter pour lui.

Le Premier Ministre quant à lui, soucieux d’avoir une majorité la plus large possible au Parlement, appelle la Première Dame à la discrétion. Il a par ailleurs tenté d’ « expliquer » des propos en affirmant la difficulté de trouver sa place quand on accède à cette strate du pouvoir : « Je pense que c’est un rôle discret qui doit être le sien, et qui n’est pas facile à trouver. […] Chacun doit être à sa place » (Questions d’info LCP).

La droite de son côté n’a pas tardé à railler la situation dans laquelle se trouve le pouvoir après cette incident. Pour la gauche, il s’agit d’une manœuvre de la droite pour camoufler son rapprochement avec le FN suite au premier tour des législatives. « On ne sait pas si Valérie Trierweiler s’exprime comme compagne du président de la République, s’exprime comme militante socialiste ou s’exprime comme journaliste engagée. »  a dit Nathalie Kosciusko-Morizet sur BFM TV. L’ancien ministre Patrick Ollier a pour sa part réclamé une loi visant à définir un statut du conjoint du Chef de l’Etat.

Et dans tout ce remue-ménage politique, la conjointe de François Hollande explique son geste comme un moyen de défendre celui qui a été un soutien inconditionnel du Président depuis le début, et sur qui tire toute la casse politique de gauche pour permettre à Ségolène Royal de remporter cette circonscription, selon la journaliste Alba Ventura sur RTL, qui se serait entretenue avec l’intéressée.

Difficile à croire quand elle accuse implicitement Ségolène Royal dans son tweet d’être dans un engagement « intéressé » contrairement à son concurrent.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom