Top

Sahara Occidental: La libération des détenus politiques sahraouis prouve leur « innocence »

le 17 avril 2011 à 12:17 

Le gouvernement sahraoui a estimé que la décision des autorités d’occupation marocaines de libérer provisoirement des détenus politiques sahraouis prouvait l' »innocence » de ces derniers.

La sortie de prison de Ali Salem Tamek, Ahmed Naciri, Brahim Dahan et Ahmed Mahmoud Hadi Kainan après une longue détention sans jugement et une série de reports et de tergiversations de la part des tribunaux militaires et civils marocains, est une nouvelle preuve qui confirme qu’il « n’ont pas commis un jour une infraction que sanctionne l’enlèvement et la détention arbitraire », a indiqué samedi l’agence de presse sahraouie (SPS), citant un communiqué du ministère des Territoires occupés et de la diaspora.

Le Gouvernement sahraoui a en outre condamné les traitements dégradants auxquels ils ont été soumis pendant la période de leur détention arbitraire et dénoncé les méthodes tordues par lesquelles le Gouvernement marocain a annoncé ce qu’il appelle « la mise en liberté provisoire » de ces détenus.

Le Gouvernement a également rappelé que « le calvaire » de ces détenus est identique à celui des dizaines de prisonniers politiques sahraouis dans les geôles de l’occupation marocaine ». Il a en outre appelé à la libération de tous les prisonniers politiques sahraouis et à faire toute la lumière sur le sort de 651 disparus sahraouis auprès de l’Etat marocain, depuis son occupation illégale du Sahara occidental le 31 Octobre 1975″.

Le Gouvernement sahraoui a en conséquence demandé au Conseil de sécurité et au secrétariat général des Nations unies de « doter en urgence la Minurso de mécanismes lui permettant de veiller, de surveiller et de rendre compte de la situation des droits humains au Sahara occidental ».

Enfin, le Gouvernement sahraoui a estimé que la fin de ces violations flagrantes des droits de l’homme est associée à l’application de la légalité internationale et à la décolonisation de la dernière colonie en Afrique en permettant au peuple sahraoui d’exercer son droit à « l’autodétermination et à l’indépendance à travers un référendum libre, juste et régulier ».

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom