Top

Libye : Moscou propose sa médiation

le 18 mai 2011 à 11:33 

L’Otan a mené, hier, de nouveaux raids sur des bâtiments des services de sécurité intérieure et le siège du ministère d’Inspection et de Contrôle populaire à Tripoli.

Lundi, en début de soirée, trois explosions avaient déjà été entendues dans le secteur de Bab Al-Aziziya, où se trouve la résidence du colonel Mouammar Kadhafi. L’Alliance atlantique a, en outre, lancé une campagne psychologique pour convaincre les soldats des forces libyennes loyales à Kadhafi de déposer leurs armes. De plus en plus isolé, dernière en date celle de son ministre du Pétrole Choukri Ghanem, un cacique du régime, le leader libyen voit aussi la menace judiciaire se rapprocher. Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno-Ocampo, a demandé, lundi, aux juges de délivrer un mandat d’arrêt pour crimes contre l’humanité contre lui, son fils, Seif Al-Islam et le chef des renseignements libyens, Abdallah Al-Senoussi.

«Les preuves recueillies montrent que Mouammar Kadhafi a personnellement commandé des attaques contre des civils libyens non armés», a-t-il affirmé, en précisant qu’il avait commis ces «crimes dans le but de préserver son autorité absolue». Mais pour le régime libyen, la CPI a abouti à des «conclusions incohérentes». «Nous n’avons à aucun stade de la crise en Libye ordonné le meurtre de civils ou engagé des mercenaires contre notre peuple», a indiqué le porte-parole du gouvernement, Moussa Ibrahim, accusant les rebelles d’avoir «pris les armes».

La Russie, qui a refusé de s’aligner sur les Occidentaux lors du vote sur la résolution 1973 au Conseil de sécurité, se pose en médiateur dans la crise libyenne. Moscou a reçu, hier, une délégation du régime libyen. Elle lui a demandé d’appliquer la résolution du Conseil de sécurité de l’Onu. Elle prévoit également de recevoir prochainement des émissaires de la rébellion. Selon son chef de la diplomatie, Sergei Lavrov, il faut «convaincre toutes les parties en conflit qu’il n’y a pas de solution militaire à cette situation et qu’il faut décréter le plus vite possible un cessez-le-feu».

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

2 Réponses à “Libye : Moscou propose sa médiation”

  1. zakaria 26 mai 2011 15:15

    tout a fais, en fait la définition de civils diffère selon les pays et le vouloir des occidentaux, sinon je pense que pour Kadhafi c’est de la legitime défense mais on veu nous prouver le contraire. qulle honte.

  2. sababo 18 mai 2011 12:05

    Journaliste cupide illuminé de la démocratie du pétrole…dite moi monsieur le journaliste : est ce que dans votre pays les civils ont des AK47 et des chars…?

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom