Top

Maroc : « Le discours de Mohamed VI, un non-évènement »

le 19 juin 2011 à 16:51 

« On n’est concernés ni de prés ni de loin de ce qu’a annoncé le roi marocain dans son discours prononcé ce vendredi », a affirmé hier l’Ambassadeur de la Rasd à Alger, Brahim Ghali.

Rencontré en marge de la célébration du 41ème anniversaire du soulèvement populaire de Zemla, le diplomate sahraoui a estimé que le monarque marocain ne s’adressait qu’à ses sujets marocains. Autrement dit : un non événement.

«Ce qui importe le plus pour nous c’est notre croyance à la justesse de notre cause. Pour parvenir à nos fins et d’arracher notre indépendance, nous ne baisserons jamais les bras», a-t-il précisé. Et d’ajouter : que le roi parle d’intégrité territoriale, il est libre, mais qu’il sache que le Sahara n’est pas marocain, nous défendrons comme nous l’avons toujours fait, notre patrie et nos idéaux ».

Pour rappel, une rencontre regroupant une Task force internationale de solidarité avec le peuple sahraoui s’est tenue au Centre de loisirs des jeunes à Zeralda (littoral ouest d’Alger) à l’initiative du Comité national algérien de solidarité avec le peuple sahraoui (Cnasps) à laquelle ont participé aussi des élus français et une centaine d’activistes sahraouis de droits de l’homme.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 1,00 de 5)
Loading...

2 Réponses à “Maroc : « Le discours de Mohamed VI, un non-évènement »”

  1. mina 20 juin 2011 16:01

    «Pour parvenir à nos fins et d’arracher notre indépendance, nous ne baisserons jamais les bras»
    a quoi bon quand le pantalon est deja baissé depuis 4 decenies,vivez le mirage encore..

  2. Farid Mnebhi 20 juin 2011 10:36

    Ho que s, vous êtes intéressés ! Lisez l’article et comprendrez.

    Une belle déculottée pour le mouvement du 20 février et ses « phagocyteurs ». Déçus par le discours du Roi du Maroc, les membres du mouvement du 20 févr ont appelé à manifester ce dimanche 19 juin . Un appel qui s’est révélé être un fiasco total. Ce mouvement, que les islamistes intégristes, les extrémistes de gauche, les anarchistes et certaines puissances régionales ont infiltrés, s’est entièrement enfermé dans son radicalisme maladif, refusant toute initiative menant à plus de démocratie pour le peuple marocain. Je leur rappellerais que le peuple marocain, dès la fin du discours Royal, ont fait la fête dans les rues des villes et villages du Maroc. De plus, les berbéristes, qui appartenaient en ce mouvement, ont annoncé, leur retrait, et ils ne sont pas les seuls On peut donc affirmer que le mouvement du 20 févr ne veut pas plus de démocratie pour le Maroc, mais, il ne veut plus de démocratie pour le Maroc, mais le chaos. Ces gens devraient savoir qu’un pays démocratique rejette les refuzniks, et il est fait par de personnes avec esprit démocratique non des radicaux et des extrémistes de tous bords. Même la presse internationale, écrite et audio-visuelle, aljazeea incluse, ont pris leur distance avec ce mouvement. En conséquence, ceux qui ont phagocyté ce mouvement l’ont eu, donc, dans le baba, pour certains au rhum, pour d’autres au sirop sucré et à l’eau de rose. Vous comprenez de qui je parle. Inutile de les citer, c’est leur faire de la pub gratuite pour eux. Enfin, le Roi du Maroc a eu l’audace de proposer à son peuple une Constitution avant-gardiste, une audace qui a manqué à Alger, dont la presse ne sait plus quoi écrire sur le Maroc et que les Kabyles se questionnent sur leur futur statut dans la société algérienne.

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom