Top

Gaza: le blocus israélien engendre une « forte pauvreté » et un « chômage endémique »

le 20 avril 2011 à 12:34 

Le blocus imposé par Israël à la bande de Gaza engendre une « forte pauvreté » et un « chômage endémique » dans ce territoire palestinien, a estimé mardi à Paris une responsable du Fonds mondial pour l’enfance (Unicef) soulignant que les enfants, qui représentent la moitié des 1,5 million de Ghazaouis, sont « les premiers touchés » par ces problèmes.

S’il n’y a « pas de crise humanitaire » à Gaza, le blocus imposé par Israël depuis plus de quatre ans à ce territoire palestinien « engendre une « forte pauvreté » avec un « chômage endémique » qui a pour conséquences que « 80% de la population de Ghaza est dépendante de l’aide humanitaire », a expliqué à la presse Catherine Weibel, porte-parole de l’Unicef pour les territoires palestiniens occupés.

Les enfants de moins de 18 ans, qui représentent la moitié des 1,5 million de Gazaouis, sont « les premiers touchés ». Même si le taux de scolarisation est de 90%, notamment grâce à l’Unicef et à l’Agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA), la pauvreté oblige certains d’entre eux à travailler.

Les enfants travaillent aussi à la récupération de matériaux, ferrailles et gravier, sur les bâtiments en ruine de la zone tampon près de la frontière israélienne, mais dans cette zone, « Israël tire systématiquement sur tout ce qui bouge », et « des enfants sont blessés ou tués chaque semaine », a déploré Mme Weibel. Elle a aussi souligné la « tension psychologique » qui pèse sur ces enfants, et le « désespoir » des adolescents qui « ne savent pas ce qu’ils vont devenir et ont la sensation d’être coupés du reste du monde ».

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom