Top

La réponse d’Ayrault à un parlementaire UMP

le 20 avril 2013 à 8:01 

Jean-Marc-Ayrault-le-10-avril-2013a-l-Assemblee-nationale-a-Paris_univers-grandeLors de la séance parlementaire de mercredi, Jean-Marc Ayrault a répondu à Philippe Meunier, député UMP, qui demandait la démission de François Hollande.

La séance parlementaire de ce mercredi était particulièrement animée : alors que Philippe Meunier, député (UMP) a pris la parole pour demander la démission du chef de l’Etat, Jean-Marc Ayrault, à qui l’opposition ne manque pas de rappeler son manque de résolution à l’hémicycle, a fait savoir que discréditer le président de la République n’était pas digne : « Vous pouvez insinuer ce que vous voulez, mais cela ne sert à rien », « Je vous demande un minimum de respect pour le président de la République dans l’intérêt du fonctionnement de nos institutions et de notre pays », a-t-il poursuivi.

« Vous insinuez, vous distillez, vous dénigrez, vous salissez, vous n’avez rien d’autre à dire et vous vous croyez dignes ?  » a-t-il rétorqué, faisant valoir les réussites du gouvernement en place comparativement au précédent, notamment avec l’affaire Cahuzac : « La justice fonctionne dans ce pays » a-t-il déclaré, « Comparez à ce qui s’est passé dans la période précédente et vous verrez la différence ! »

« Quel contraste avec la période passée ! Moi, je n’ai pas la mémoire courte, je sais à quel point vous avez tout fait pour refuser les commissions d’enquête », a-t-il affirmé, énumérant les différentes affaires au cours desquelles la procédure avait systématiquement été refusée : « Sur Karachi, vous l’avez refusée, sur les sondages de l’Élysée, vous l’avez refusée, sur l’affaire Tapie, vous l’avez refusée ! »

Les députés PS n’en finissaient plus d’applaudir le Premier ministre qui habituellement, limite ses prises de parole.

Le président de l’Assemblée, Claude Bartolone, a rappelé l’article 73-5 du règlement pour faire savoir à Philippe Meunier les sanctions qui pesaient contre lui si jamais il venait à tenir de nouveau des propros offensants à l’encontre du président de la République, du Premier ministre ou du gouvernement.

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom