Top

Présidentielle au Yémen : La page Saleh est définitivement tournée

le 21 février 2012 à 18:32 

«Il s’agit d’un jour historique pour le Yémen. Nous tournons la page du passé et ouvrons le nouveau chapitre dans lequel nous écrirons l’avenir du nouveau Yémen».

C’est ce qu’a affirmé le futur président du Yémen, Abd Rabbo Mansour Hadi, en votant aujourd’hui dans un bureau de Sanaâ entouré d’importantes mesures de sécurité. M. Hadi, unique candidat de consensus à la présidentielle, a glissé son bulletin dans l’urne sous les applaudissements dans un bureau de vote du quartier de Aasr à Sanaâ.

Le vice-président est arrivé en voiture au bureau de vote, distant de quelques centaines de mètres de son domicile, entouré d’un important dispositif de sécurité. Selon des sources proches du vice-président, ces mesures ont été prises par crainte d’un attentat.

C’est donc, aujourd’hui que les Yéménites se sont rendus aux urnes pour élire M. Hadi pour une période intérimaire de deux ans, en vertu d’un accord signé par le chef de l’Etat, Ali Abdallah Saleh, après dix mois de manifestations populaires et sous une forte pression internationale. M. Saleh, au pouvoir depuis plus de 33 ans, a appelé hier depuis les Etats-Unis, où il suit un traitement médical, les Yéménites à voter pour son successeur désigné et à tourner la page d’un an de contestation de son régime.

Dans le même contexte, des activistes ont incendié ce matin un bureau de vote et bloqué des rues d’Aden, principale ville du sud du Yémen, pour entraver l’élection présidentielle boycottée par le Mouvement sudiste autonomiste. Des hommes armés ont fait irruption dans un bureau de vote à Moalla, un quartier d’Aden, et mis le feu au bâtiment après la fuite des responsables de l’organisation du vote, ont indiqué des témoins. Ils ont également fermé à l’aide de blocs de pierres et de pneus enflammés des rues dans les quartiers de Mansoura et Dar Saâd, pour empêcher l’accès aux bureaux de vote. Des tirs nourris étaient entendus dans les quartiers de Dar Saâd et Moalla, dissuadant les personnes qui auraient eu l’intention de voter de sortir, ont affirmé plusieurs habitants joints par téléphone.

«Une personne a été blessée à l’aube lorsque des inconnus ont ouvert le feu sur un bureau de vote dans le quartier de Dar Saâd», a indiqué un responsable de sécurité. L’armée a riposté et un passant a été blessé, a-t-il précisé. Le Mouvement sudiste, qui réclame l’autonomie, a appelé au boycott du scrutin et sa frange radicale, qui demande l’indépendance du Sud, a proclamé ce matin journée de «désobéissance civile».

Le sud du Yémen, Etat indépendant jusqu’en 1990, se plaint de marginalisation. Ailleurs dans le Sud, trois personnes ont été blessées par des tirs des forces de sécurité sur une manifestation du Mouvement sudiste devant un bureau électoral à Ataq, capitale de la province de Chabwa, selon un responsable local.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom