Top

Syrie : Homs, ville martyre

le 21 juillet 2011 à 16:28 

L’armée et les forces de sécurité syriennes poursuivaient aujourd’hui leurs opérations sécuritaires à Homs (centre), dont les rues étaient désertes dans plusieurs quartiers.

«L’armée et les forces de sécurité ont investi des maisons et procédé à des arrestations à Homs. Des tirs nourris était entendus depuis l’aube dans cette ville, la troisième de Syrie, qui a subi des dizaines de morts ces derniers jours», a affirmé le chef de l’Observatoire des droits de l’homme. «La plupart des quartiers étaient déserts à cause des opérations militaires. Des chars ont été aperçus dans le périmètre de la Citadelle de Homs, et les entrées de certains quartiers ont été fermées», a-t-il ajouté.

A Homs, 20 personnes qui participaient à des funérailles ont été tuées lundi et mardi par des tirs de l’armée et des milices fidèles au régime, tandis que 30 autres ont péri samedi et dimanche dans des heurts entre opposants et partisans du pouvoir, selon des militants des droits de l’homme. Située à 160 km au nord de Damas, Homs est l’une des villes à la pointe de la révolte contre le gouvernement depuis son lancement le 15 mars. L’armée y a été dépêchée il y a deux mois pour tenter de faire taire les manifestants. Mardi soir, les forces armées et de sécurité ont procédé à une quinzaine d’arrestations dans les villages de Jabal Al-Zaouia (nord-ouest), selon des militants.

A Harasta, localité proche de la capitale, des renforts militaires ont été dépêchés dans le quartier Dahiat Al-Assad, où vivent des soldats et des officiers, ont-ils ajouté. Les opposants sont cependant restés mobilisés : des manifestations nocturnes ont eu lieu dans plusieurs localités de la province de Damas, ainsi qu’à Idleb (Nord-Ouest), selon l’OSDH.

Et comme chaque semaine depuis la mi-mars, les militants ont appelé sur leur page Facebook «Syrian Revolution 2011», à manifester demain vendredi contre le régime du président Bachar Al-Assad. Cette semaine, la mobilisation est consacrée à un hommage aux habitants de Homs. Les manifestants sont appelés à descendre dans les rues pour les «petits-fils de Khaled, en faveur de l’unité nationale», en référence à Khaled Ben Al-Walid, grand commandant des armées musulmanes, enterré à Homs.

Le 15 juillet, des centaines de milliers d’opposants au régime avaient manifesté à travers la Syrie, en particulier dans villes de Deir Ezzor, Hama et Damas, pour demander la libération des détenus et la chute du régime. La répression avait fait 28 morts, principalement à Damas et ses environs.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom