Top

Libye – CNT : Obama veut des « élections libres et justes »

le 21 septembre 2011 à 7:50 

Barack Obama a appelé hier, lors d’une rencontre des « amis de la Libye » en marge de l’Assemblée générale de l’ONU à New York, à la tenue d’ « élections libres et justes » en Libye au terme d’une transition menée par les dirigeants issus de la rébellion ayant renversé le régime Kadhafi.

Le président US a déclaré à ce sujet que «nous savons tous ce dont (la Libye) a besoin. Une transition en bon ordre. De nouvelles lois et une Constitution qui feront respecter l’état de droit. Des partis politiques et une société civile solide. Et, pour la première fois dans l’histoire libyenne, des élections libres et justes».

En outre, il affirmera que l’Otan restera mobilisée en Libye «tant que les Libyens seront menacés», a déclaré hier le président des Etats-Unis Barack Obama, exhortant les forces loyales au régime Kaddafi de «déposer les armes». En ses termes Obama dira, selon la Maison Blanche, que «tant que les Libyens seront menacés, la mission dirigée par l’Otan pour les protéger continuera. Et ceux qui continuent à résister doivent comprendre que l’ancien régime est fini, et qu’il est temps de déposer les armes et de rejoindre la Libye nouvelle». Annonçant dans son discours le retour de l’ambassadeur des Etats-Unis en Libye.

De son côté, Alain Juppé ministre français des Affaires étrangères, dira que cette réunion «confirmera l’entrée dans une nouvelle phase qui a été ouverte lors du sommet de Paris avec un rôle accru des Nations unies», Ainsi, selon lui, parmi les enjeux de cette réunion, figurent «le remplacement du groupe de contact par un groupe d’amis de la Libye dont la composition et le fonctionnement devraient être décidés par le Secrétaire général, ensuite l’expression par le Conseil national de transition de ses besoins en matière de reconstruction et enfin la réaffirmation du soutien de la communauté internationale à la Libye nouvelle».

Par ailleurs, l’emblème de l’ancienne monarchie du roi Idris Ier, rouge, noir et vert, frappé d’un croissant et d’une étoile de couleur blanche, repris par les rebelles a été hissé hier matin dans l’allée des drapeaux du Palais des Nations à Genève après avoir été hissé pour la première fois avant-hier devant les Nations Unies à New York. L’ambassadeur de la nouvelle Libye auprès de l’ONU, Ibrahim Aldredi, la main sur le coeur et entouré de diplomates a entonné l’hymne libyen, repris par un groupe de compatriotes massés devant les grilles.

En outre, le diplomate libyen avait obtenu des membres du Conseil qu’ils observent une minute de silence pour les «martyrs» de son pays morts depuis le début de la répression du régime Kadhafi contre la révolte populaire. Dans ce contexte, il dira, selon l’AFP, que «c’est un moment vraiment émouvant pour moi de voir flotter ce drapeau aux trois couleurs, c’est un symbole vraiment fort pour nous tous».

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

Ajoutant qu’il souhaitait «que la nouvelle Libye libre soit un pays digne où les droits de l’homme seront respectés». A propos, de Kadhafi dont la tête a été mise à prix par les nouvelles autorités libyennes, Ibrahim Aldredi déclarera que le Guide «se cache quelque part dans un lieu souterrain, mais sa fin est proche». Le nouveau drapeau libyen.

Il faut savoir que l’ensemble de la mission libyenne auprès de l’ONU à Genève, dont son ambassadeur, avait fait défection le 25 février dernier en pleine session extraordinaire sur la Libye du Conseil des droits de l’homme de l’ONU.

Les combats se poursuivent à Sebha….

Sur le terrain, hier, Mohamed Wardougou, représentant de la «brigade du bouclier du désert» à Benghazi, a annoncé la capture de 150 kadhafistes à Sebha, fief de la tribu du Guide à 750 km au sud de Tripoli, et dans ses environs. Ajoutant que «le contrôle de toute la région de Sebha est imminent». «Le problème maintenant, selon lui, c’est le sud-ouest de la Libye et notamment Aoubari et Ghat (à la frontière algérienne) qui sont toujours sous le contrôle des forces de Kadhafi». Dans ce contexte, les combattants de la nouvelle autorité libyenne, qui harcèlent les soldats loyalistes à Syrte depuis six jours et à Bani Walid, ont ouvert une nouvelle brèche dans le Sud désertique. Ils sont entrés dans Sebha.

Affirmant que ces derniers «ont pris l’aéroport, la citadelle et la caserne Fares», et que «les combats se poursuivaient dans quelques quartiers» après la fuite de «300 mercenaires de Kaddafi». Dans le même temps, a assuré Mohamed Wardougou, «le général Belgacem Al-Abaaj, chef des renseignements du régime de Kadhafi dans la région d’Al Khofra, a été capturé».

Dans un message sonore, Kadhafi dénonce «la mascarade»

Même si l’évolution des événements a fait que le CNT libyen a récupéré le pouvoir officiellement en Libye, et que Maâmmar Kadhafi, en fuite et introuvable à l’heure actuelle, ce dernier continue de briller par ces messages audio, une manière pour le Guide de marquer sa présence voire même son autorité dans son pays. C’est ainsi que la télévision Al-Rai, basée en Syrie a diffusé un enregistrement du colonel Kadhafi  à travers lequel il continuera de mettre en garde tant ses détracteurs que l’Otan.

Aussi, dans son nouveau message le Colonel dira que «ce qui ce passe en Libye est une mascarade ne tenant que grâce aux bombardements aériens qui ne dureront pas éternellement». S’adressant à ses antagonistes, il lancera : «Ne vous réjouissez pas et ne croyez pas qu’un régime a été renversé et qu’un autre a été imposé à l’aide des frappes aériennes et maritimes». Poursuivant que «le régime politique libyen est basé sur le pouvoir du peuple (…) et il est impossible d’y mettre fin».

Pour le Guide libyen, «il est difficile de renverser ce régime car il représente des millions de libyens», arguant que «toutes les tribus libyennes ont fait savoir à l’Otan que personne ne représente le peuple libyen». Aussi estimera-t-il que «le seul pouvoir légitime est celui du peuple et des comités populaires et tout autre (pouvoir) est nul et illégitime». Assurant que  «je n’exerce plus le pouvoir depuis 1977 quand j’ai remis le pouvoir au peuple, marquant ainsi la création de la République des masses».

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

Une réponse à “Libye – CNT : Obama veut des « élections libres et justes »”

  1. YOUSSEF 22 septembre 2011 21:26

    Ce président n’a aucune crédibilité. Il roule pour le lobby juif. Il a promis en égypte qu’il soutenait la création d’un état palestinien, et sa volte face a démontré qu’il n’a aucun pouvoir de décision et c’est qu’une petite marionnette manipulée par les marionnettistes du sionisme international.

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom