Top

Attentats au Nigéria : plus de 200 personnes tués

le 23 janvier 2012 à 6:14 

La situation sécuritaire est désormais préoccupante au Nigeria en particulier dans le Nord où plus de 200 personnes ont été tuées depuis vendredi dans une vague d’attentats, revendiqués par le groupe armé Boko Haram.

Dimanche, les violences n’ont pas connu de répit dans ce pays où neuf personnes ont été tuées à Tafawa Balewa, dans l’Etat de Bauchi (centre-nord) lorsque des assaillants ont lancé des grenades artisanales dans des maisons, surprenant les habitants endormis, selon un leader de l’ethnie Sayawa.

La ville de Tafawa Balewa avait déjà connu en 2011 des affrontements confessionnels qui y avaient fait au moins 35 morts, avec des mosquées et des habitations brûlées.

L’attaque de dimanche fait suite à une spectaculaire série d’attaques coordonnées à Kano, la deuxième ville du Nigeria, revendiquées par le groupe Boko Haram et qui ont fait au moins 166 tués et plus de 50 blessés, selon un bilan donné par une organisation de secours. Un porte-parole du groupe Boko Haram, très actif dans le nord du Nigeria, a expliqué auprès d’un journal local, qu’il avait agi en représailles après le refus, selon lui, du gouvernement de libérer plusieurs de ses membres actuellement emprisonnés.

Au moins huit sites dans la ville ont été visés par ces assauts « coordonnés », selon la police : des bureaux de la police et des services de l’immigration ainsi que la résidence d’un responsable de la police. A la suite de ces attentats, les autorités avaient décrété un couvre-feu total dans la ville de Kano, une mesure qui a été assouplie dimanche, vu le « relatif retour au calme ». Le couvre-feu sera désormais en vigueur de la nuit tombée au lever du jour.

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

« Suite au retour au calme relatif dans la ville, le gouvernement assouplit le couvre-feu », a indiqué à la presse le porte-parole de l’Etat de Kano, Faruk Jubril. Les violences confessionnelles attribuées à Boko Haram, qui a notamment revendiqué des attentats meurtriers ayant fait 49 morts, fin décembre, se sont multipliées ces dernières semaines dans le nord du pays. Face à cette escalade, le président nigérian Goodluck Jonathan avait décrété le 31 décembre l’état d’urgence dans plusieurs régions de quatre Etats nordistes.

A l’étranger, plusieurs voix se sont élevées contre l’intensification des attaques au Nigeria. Le secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a fermement condamné la série d’attaques meurtrières perpétrées vendredi dans le nord du Nigeria, et demandé l’ouverture d’une enquête « rapide et transparente ».

Se disant « consterné » par la fréquence et l’intensité de ces attaques, M. Ban a estimé que ces attentats « démontrent un mépris complet et inacceptable pour la vie humaine », selon un communiqué publié par son porte-parole. A l’instar de l’ONU, l’Union européenne (UE) a condamné les attaques de Kano, et exprimé son soutien « à la vaste majorité de citoyens nigérians qui ont une longue tradition de tolérance religieuse ».

La chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, « est profondément choquée et attristée par la dernière vague d’attaques terroristes », a indiqué son porte-parole dans un communiqué ajoutant que les services de Mme Ashton « vont discuter avec le gouvernement nigérian dans les prochains jours » d’ »actions concrètes pour soutenir la paix, la sécurité et le développement dans le pays ».

La Grande Bretagne a, elle aussi, dénoncé la série d’attaques survenues à Kano : « Je suis choqué et consterné par les attaques terroristes de grande envergure survenues à Kano, au Nigeria. L’horreur des événements de vendredi est encore en cours, mais nous savons que beaucoup de personnes sont mortes et plusieurs autres ont été blessées », a déploré le ministre britannique des Affaires étrangères, William Hague dans un communiqué.

Pour M. Hague, « il n’y a pas de place dans le monde d’aujourd’hui pour de tels actes barbares, je condamne dans les termes les plus forts les auteurs de ces actes. Ces événements soulignent l’importance pour la communauté internationale de faire front commun contre le terrorisme sous toutes ses formes », a-t-il ajouté.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom