Top

Immigration: Paris veut rompre avec Schengen

le 23 avril 2011 à 14:20 

La France réfléchit à la possibilité de suspendre provisoirement les accords de Schengen face à l’afflux de migrants venus de Tunisie et de Libye, via l’Italie, a indiqué l’Élysée.

«La gouvernance de Schengen est défaillante. Il faut réfléchir à un mécanisme qui permette, lorsqu’il y a une défaillance systémique à une frontière extérieure de l’Union européenne, d’intervenir, en prévoyant une suspension provisoire, le temps que la défaillance soit réglée», a affirmé la présidence française.

Concrètement, cette suspension reviendrait à rétablir le contrôle des papiers aux frontières et dans les aéroports. Mais l’impact symbolique serait bien plus important.

Cette mesure intervient comme un avertissement à l’Italie, jugée trop «permissive» à l’égard des clandestins venus de Tunisie. L’afflux actuel d’immigrants tunisiens et libyens via l’Italie, a provoqué de vives tensions entre Paris et Rome ces dernières semaines. Les accords de Schengen, en eux-mêmes, ne prévoient pas une telle suspension.

Seule une «menace grave pour l’ordre public ou la sécurité intérieure» peut «exceptionnellement» justifier la réintroduction du contrôle aux frontières durant une période limitée d’une durée maximale de trente jours, éventuellement renouvelable tant que la menace subsiste.

La Commission européenne a, à ce sujet, indiqué qu’elle n’a pas été saisie de l’intention de la France de suspendre provisoirement Schengen, l’accord de libre circulation des personnes en Europe, et a précisé, hier, vendredi, qu’une reprise temporaire des contrôles aux frontières devait être dûment argumentée. Le porte-parole de la Commission a, dans ce cadre, rappelé que les Etats membres de l’espace sans frontières Schengen ne pouvaient procéder qu’à des reprises très temporaires et dûment justifiées des contrôles aux frontières.

Le dossier de l’immigration est un des points les plus sensibles du sommet franco-italien de mardi prochain à Rome entre le chef du gouvernement italien et le Président français.

Dimanche dernier, Paris avait suscité la colère des Italiens en suspendant la circulation des trains depuis la ville italienne de Vintimille vers la France, estimant qu’un train avec à bord des manifestants voulant accompagner des immigrés tunisiens «posait un risque de désordre public».

La France, de son côté, est irritée par l’Italie qui a décidé d’octroyer des permis de séjour de six mois à plus de 20 000 Tunisiens arrivés sur ses côtes depuis janvier.

Pour nombre d’observateurs, cette mesure de Paris est aussi un message aux électeurs du Front national qui fait des accords de Schengen une cible privilégiée et réclame le rétablissement des frontières à l’intérieur.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 de 5)
Loading...

Une réponse à “Immigration: Paris veut rompre avec Schengen”

  1. le journal de personne 23 avril 2011 19:21

    Poux et Ripoux

    Des poux, y en a eu et y en aura toujours, même là où ils ne sont pas censés y être, sur la tête d’un chauve. Comment vous l’exprimez sans façons ni contrefaçons ?
    Ce sont de petits insectes parasites invisibles à l’œil nu, mais qui passent leur temps à gratter à la porte de nos deux hémisphères, à empêcher notre conscience de dormir sur ses deux oreilles.
    Mais pour les dénicher sur la tête d’un chauve il faut s’accrocher… toutes ces polices qui fouillent et farfouillent à chaque coin et recoin, exécutant des ordres insensés et une sale besogne pour accomplir proprement leur tâche…tout en sachant qu’ils ne vont pas en ramasser des masses… ni venir à bout de cette irréversible menace :
    Quelle idiote ! Ce ne sont pas les poux qu’ils cherchent mais les chauves… parce que les poux, y en a à peu près sur toutes les têtes, mais les chauves eux, ne courent pas les rues.
    Il faut donc aller les chercher, leur donner libre accès avant de leur courir après. Les capturer et les reconduire en dehors de nos tracés, parce qu’ils n’ont toujours pas saisi tout le fossé qui sépare deux verbes-clés : cueillir et accueillir.
    Ça y est !
    Je crois que j’y suis… les chauves ne désignent pas ceux qui n’ont pas un cheveu sur la tête mais tous ceux qui n’ont pas la tête qui nous revienne…
    La thèse est balèze : même avec rien sur la tête, on leur cherche des poux. Pour reprendre un dicton qui dispense de tout commentaire : il faut les pourchasser, si vous ne savez pas POURQUOI… Eux, ils le savent. Ils ont des têtes à avoir des poux. Les chauves sourient…et ils ont bien raison de sourire… l’Italie nous renvoie ses chauves et nous demande de leur trouver des poux. En échange de quoi, on leur renvoie des poux pour qu’ils les incrustent sur la tête de leurs chauves. Parce qu’avant d’être européens… nous sommes avant tout chauvins

    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/04/poux-et-ripoux/

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom