Top

Yémen : Saleh refuse de signer l’accord de transition

le 23 mai 2011 à 11:00 

Ali Abdallah Saleh, au pouvoir depuis près de 33 ans, refuse de signer, malgré les pressions internationales, l’accord de transition élaboré par le Conseil de Coopération du Golfe et prévoyant son départ en échange d’une immunité totale pour lui et ses proches.

Pour cette énième signature annoncée puis reportée, il évoque un nouveau prétexte : le lieu et les conditions de la signature du document paraphé samedi soir par l’opposition dans la capitale yéménite. «Inacceptable» dit-il. «La cérémonie de signature doit se dérouler au palais présidentiel, en présence de tous les partis politiques concernés», dit-il estimant que «la signature à huis clos reflète de mauvaises intentions». «Nous ne participerons à aucune cérémonie de signature au palais présidentiel», réplique l’opposition disposée néanmoins à signer de nouveau à l’ambassade des Emirats arabes unis à Sanaa ou dans une capitale d’une monarchie du Golfe.

Pour gagner du temps et favoriser un pourrissement de la contestation et des divisions dans l’opposition, ses «amis» qui ont envoyé leurs partisans «assiéger» l’ambassade des Emirats Arabes Unis à Sanaa, où étaient réunis les ambassadeurs des Etats-Unis, de Grande-Bretagne, de l’Union européenne et le secrétaire général du CCG dans l’attente de sa signature» annoncée, depuis près deux mois, sortent une autre «entrave» : la définition au préalable du «mécanisme d’application» du plan. L’opposition hausse le ton. Elle menace de le chasser du pouvoir sous la pression de la rue.

Signe de la détermination de l’opposition à en découdre avec Ali Saleh : elle a organisé hier sur la place du «Changement» la plus grande manifestation qu’ait connue la capitale depuis janvier dernier et demandé à Ryad et Washington qui ont appelé le président Ali Saleh à «donner suite à son engagement de transférer le pouvoir» d’intensifier leur pression sur celui qui a causé, en cinq mois de révolte, la mort de plus de 180 personnes. Ce refus déchainera-t-il la contestation qui pourra compter ouvertement sur l’appui des monarchies du Golfe ?

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

Une réponse à “Yémen : Saleh refuse de signer l’accord de transition”

  1. alain 23 mai 2011 17:20

    Quel est stupide ce Ali Abdallah Saleh.. Il veut finir condamné à mort … c’est la fin qui l’attend après avoir refusé de signer ce compromis présenté par les pays du golf…

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom