Top

Chute de Kadhafi : L’étonnante attitude algérienne sur la situation en Libye

le 23 août 2011 à 6:19 

Les événements s’accélèrent en Libye. La diplomatie algérienne maintient sa posture attentiste. Depuis le début du conflit en Libye, l’Algérie a brillé par son assourdissant silence puis par des déclarations des plus ambiguës.

La Libye négocie un virage déterminant engageant son avenir et probablement celui de toute la région. Ses voisins immédiats réagissent de manière fort différente. La Tunisie a, dès dimanche, reconnu le CNT comme seul représentant du peuple libyen. L’Algérie maintient sa position intacte : pas de commentaires ni encore moins de position officielle et lisible. Le flou artistique entretenu sciemment par l’Algérie a intrigué ses partenaires au plan régional. Mourad Medelci, après des semaines de silence, a fini par expliquer l’absence de réaction officielle algérienne par «la tradition algérienne » qui est de «respecter ce qui se passe dans les pays tiers, même nos voisins ».

L’Algérie, invitée de force au débat, s’est cependant retrouvée dans l’obligation de répliquer aux accusations des membres du Conseil national de transition. Ce dernier accusait à plusieurs reprises l’Algérie d’avoir envoyé des mercenaires algériens soutenir le régime libyen. C’est via un communiqué que le ministère des Affaires étrangères a répliqué. «Le ministère des Affaires étrangères dément, de la manière la plus catégorique, les allégations mensongères colportées par certains sites d’actualités ainsi que par certaines chaînes de télévision satellitaires sur une prétendue utilisation d’avions militaires algériens pour transporter des mercenaires en Libye.

Ces allégations insidieuses vont à l’encontre de la position doctrinale, bien connue, de l’Algérie qui récuse, de manière absolue, l’ingérence dans les affaires intérieures des Etats», soulignait le ministère. Depuis, c’est le silence radio. C’est à peine si le ministre des Affaires étrangères, pressé par des questions de journalistes, a appelé «les deux parties au dialogue». Aujourd’hui que le dialogue est bel et bien rompu, que le processus de fin de vie du régime s’accélère, quelle attitude adoptera l’Algérie ? Wait and see…

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (3 votes, moyenne: 2,33 de 5)
Loading...

Une réponse à “Chute de Kadhafi : L’étonnante attitude algérienne sur la situation en Libye”

  1. nabil 23 août 2011 19:23

    Depuis le début des hostilités ce CNT présidé par un ancien tortionnaire du régime de khadafi voulait impliqué l’Algérie dans cette merde provoqué par ceux qui veulent du  » Bien » au monde arabe. Malheureusement , ils trouveront toujours des traitres dans ce monde arabe. Où était l’OTAN quand GHAZA était bombardée par les israéliens ?

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom