Top

313 femmes brisent le tabou du viol

le 23 novembre 2012 à 8:47 

Après « le manifeste des 343 salopes » en 1971 dans lequel 343 femmes parlent de leur avortement, aujourd’hui Le Nouvel Observateur réitère en publiant un manifeste pour briser les tabous du viol.

« Je déclare avoir été violée », voilà le nom de la campagne lancée par Le Nouvel Observateur pour aider les femmes victimes de violences sexuelles à sortir de leur silence. Le journal, sous l’initiative de Clémentine Autain, a publié cette semaine un document, qui à la manière d’une pétition, incite les femmes à parler de leur expérience en tant que victimes de viols. Pour le moment 313 femmes l’ont signé.

Le viol est un « scandale massif » selon l’hebdomadaire dont on ne parle pas assez. Clémentine Autain précise qu’il est inadmissible que l’on puisse parler du cancer à table mais pas du viol. Pourtant, selon la campagne « Contre le viol », une femme sur 10 a été ou sera victime de viol. L’agresseur est souvent un proche et seulement 10% des femmes violées portent plainte. Enfin, à peine 2% des agresseurs sont condamnés.

Cette pétition, incitant les femmes à parler de leur expérience, les aide à s’en remettre. Après la création d’un ministère des Droits des femmes et approchant de la Journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes, la ministre Najat Vallaud-Belkacem est mise sous pression par les associations qui espèrent que le problème du viol en France attirera l’attention du gouvernement.

Le Nouvel Observateur, en plus de ce manifeste, a tourné un web-documentaire, « les voix du silence », prochainement diffusé sur France 2.


1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom