Top

Algérie : 2 morts et des dégâts matériels importants à El Tarf

le 24 février 2012 à 14:04 

Les pluies diluviennes qui se sont abattues ces dernières 24 heures sur le département d’El Tarf, près de la frontière tunisienne, ont provoqué la mort de deux personnes et occasionné d’importants dégâts matériels, a-t-on appris jeudi auprès des services de la région.

Les deux citoyens décédés, deux hommes de 55 et 57 ans, circulaient à bord d’un véhicule de tourisme qui a été emporté par les eaux dans l’agglomération de Hakkoura, dans la commune de Cheffia. Un enfant qui les accompagnait a été sauvé in extremis par les éléments de la Protection civile, a indiqué les mêmes sources.

Les eaux en furie, provenant essentiellement de l’Oued Seybouse, « gonflé » par les lâchers effectués à partir du barrage « Cheffia » qui a fait le plein lors des dernières intempéries, ont envahi la ville de Ben M’hidi où elles ont atteint plus d’un mètre de hauteur par endroits.

De nombreux habitants de cette ville ont dû grimper précipitamment sur les toits de leurs habitations pour échapper à cette inondation, a-t-on indiqué à la Protection civile, ajoutant que trois gardiens de vergers agrumicoles demeurent encore encerclés par les eaux au lieudit Mestoura, dans la commune de Dréan.

Devant l’impossibilité d’accéder à cet endroit pour récupérer ces trois personnes, toutes les routes y menant étant inondées, la Protection civile table sur une intervention héliportée de l’Armée nationale populaire (ANP) pour porter secours à ces trois personnes.

Quatre (04) autres personnes cernées par les eaux à proximité de l’Oued Kebir, près d’Ain Khiar (commune d’El-Tarf) ont pu être secourues jeudi. Avec un taux de précipitations d’environ 100 mm de pluie ces dernières 24 heures, selon la station météorologique du Lac des Oiseaux, et devant l’ampleur des dégâts, le département d’El Tarf a déclenché partiellement le plan ORSEC dans les daïras de Besbes, de Ben M’hidi et de Dréan, situées à proximité de l’Oued Seybouse où se déversent les excédents d’eau du barrage de Cheffia.

Compte tenu du fait que les chutes de pluies devraient encore affecter cette région durant les prochaines heures, « tous les moyens humains et matériels ont été mobilisés pour parer à toute éventualité », a-t-on affirmé.

S’agissant du réseau routier et en plus de la fermeture de plusieurs voies de communication envahies par les eaux en différents points de la wilaya, la même source a signalé l’effondrement partiel du pont de l’Oued Oum-Saâd qui enjambe la RN 44 à l’entrée Est de la commune de Bouteldja, et de l’ouvrage d’art reliant les mechtas Teffaha et Ain Djenane, dans la commune de Asfour. Des centaines d’hectares de terres agricoles ont également été envahis par les eaux, a-t-on encore signalé.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom