Top

Israël veut des ennemis « clairs » dans le monde arabe

le 24 avril 2011 à 12:46 

Israël voudrait des ennemis « clairs » dans le monde arabe, en proie à des soulèvements populaires depuis des mois, pour justifier sa politique agressive, a estimé une experte en droit international, Elisabeth Longuenesse, dans un entretien à l’hebdomadaire Politis.

« Je me demande si cela n’arrangerait finalement pas les dirigeants israéliens que des islamistes plus ou moins radicaux sortent vainqueurs des bouleversements actuels, car il s’agirait d’ennemis clairs et nets », a précisé la directrice du département des études contemporaines de l’Institut français du Proche-Orient à Beyrouth.

Pour la spécialiste du monde arabe, Israël a besoin d’avoir des ennemis et d’être en état de guerre pour « se maintenir et justifier sa politique agressive vis-à-vis des Palestiniens ». « Au contraire, si des systèmes démocratiques se mettent en place dans un certain nombre de pays arabes, Israël sera au pied du mur », a-t-elle estimé, ajoutant qu’il va falloir, notamment, suivre de près les relations avec l’Egypte.

« On peut se demander si la meilleure hypothèse, pour les Palestiniens, ne serait pas que, comme les militants l’ont annoncé après le départ de Moubarak, l’Egypte ne remette pas en cause les accords de paix avec Israël mais demande qu’ils soient réellement et entièrement appliqués, y compris le droit des Palestiniens à un Etat! », a analysé la directrice de l’Institut français du Proche-Orient à Beyrouth. Selon elle, l’Etat hébreux serait alors dans une position inconfortable car il ne pourrait pas accuser les Egyptiens de « visées agressives ».

Analysant les soulèvements populaires qu’ont connus ou continuent de connaitre certains pays arabes, l’experte en droit international a relevé une caractéristique « frappante » : l’omniprésence du drapeau national. « Cela ne signifie pas qu’ils oublient la solidarité avec les Palestiniens, mais l’urgence est ailleurs aujourd’hui », a-t-elle estimé, affirmant que la poursuite de ces mouvements « ne peut être que dans l’intérêt des Palestiniens ». Pour Elisabeth Longuenesse, ce qui est « intéressant, c’est d’observer comment s’y conjuguent revendications démocratiques, question sociale et question nationale ».

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom