Top

Jean Ping: la situation en Libye est d’une « gravité extrême

le 25 mars 2011 à 14:17 

Le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Jean Ping, a averti vendredi que la situation en Libye « est d’une extrême gravité ».

« La situation est d’une gravité extrême, tant pour ce pays que pour la région dans son ensemble », s’est inquiété le président de la Commission de l’UA, Jean Ping, dans son allocution à l’ouverture à Addis-Abeba de la réunion consultative sur la Libye. La réunion de l’UA a pour but de « favoriser un échange de vues orienté vers l’action sur la situation en Libye et de rechercher les voies et moyens d’une sortie de crise rapide (…) », a souligné M. Ping. « Plus le conflit se prolonge, plus le risque est grand », a-t-il prévenu. « D’où l’urgence que revêt la recherche d’une solution durable à la crise, dans le respect de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale de la Libye et dans celui des aspirations légitimes du peuple libyen », a-t-il insisté.

Selon un communiqué de la Commission de l’UA, une séance de travail sera consacrée à l’examen des résultats de la réunion du comité Ad Hoc de haut niveau de l’UA sur la Libye qui s’est tenue le week-end dernier à Nouakchott (Mauritanie). Un échange de vues sur une feuille de route pour le règlement de la crise libyenne est également prévu.

Les discussions de la commission seront axées sur « la cessation des hostilités et la protection de la population civile, y compris les mesures de confiance et le mécanisme de surveillance, l’assistance humanitaire à la population libyenne et aux travailleurs migrants africains », a-t-on indiqué. « L’institution de la transition inclusive, sa composition, sa durée, les tâches de la transition, les réformes politiques, la constitution et les élections » seront également abordés.

L’UA « entend inscrire son action sur la Libye dans le cadre d’un partenariat avec tous les acteurs internationaux concernés », ceci pour aboutir à « la mise en place et la gestion d’une période de transition (…) qui devra déboucher sur l’élection d’institutions démocratiques », a affirmé M. Ping. « En dernière instance, c’est aux Libyens qu’il appartiendra de définir, par le dialogue, la meilleure voie à suivre pour réaliser leurs aspirations », a-t-il souligné.

L’UA avait appelé les représentants du colonel libyen Maâmmar Kadhafi et de la rébellion libyenne à participer à la réunion d’Addis-Abeba pour discuter d’un cessez-le-feu. La réunion de l’UA se tient en présence notamment de représentants du régime libyen, de l’Union européenne et de la Ligue arabe.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 5,00 de 5)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom