Top

Les frères musulmans prennent le pouvoir en Egypte

le 25 juin 2012 à 8:53 

Le frère musulman Mohamed Morsi a été proclamé le dimanche 24 juin 2012 Président de l’Egypte. Son élection est une étape importante de la transition opérée par la chute d’Hosni Moubarak le 11 février 2011. Autre facette importante de cette élection, c’est la première fois qu’un islamiste arrive à la tête du pays le plus peuplé du monde arabe.

Mohamed Morsi a été reconnu officiellement vainqueur de cette élection déterminante par le président de la commission électorale, Farouk Soltan, avec plus de treize millions de voix, soit 51,7% des suffrages du pays de 82 millions d’habitants. Son opposant, Ahmad Chafiq, qui a obtenu plus de douze millions des voix, était l’ancien premier ministre de Moubarak. Aussitôt les résultats annoncés, la place Tahrir, symbole de la révolution en Egypte, s’est remplie des partisans des frères musulman, au son des « Allah akbar » et des feux d’artifices.

L’armée n’a pas tardé à féliciter le vainqueur, par la voix du maréchal Hussein Tantaoui, à la tête du Conseil Suprême des forces armées, qui a dirigé le pays depuis plus d’un an après la chute d’Hosni Moubarak. Le taux de participation d’après la commission électorale était de 51%.  Quant au perdant de cette élection cruciale, après avoir proclamé sa victoire ces derniers jours, son responsable de la communication n’a pas souhaité s’exprimer sur la défaite. Le Hamas, au pouvoir dans la très proche bande de Gaza, s’est félicité de la perte de M.Chafiq, et a salué la victoire des Frères  musulmans, leur allié.

Faut-il s’inquiéter de la présence des islamistes à la tête d’un pays influent comme l’Egypte ? Pas vraiment. Le nouveau président Morsi est le chef du parti soutenu par les Frères musulmans, autrement dit par une organisation importante et très présente dans le pays. Leur discours est celui du respect des autres tendances politiques, de la modernité et du modèle turc où la démocratie progresse. Mais l’armée n’entend pas abandonner pleinement le pouvoir aux Frères : à la suite de la dissolution de la chambre des députés, elle s’est accordé le pouvoir législatif et son mot à dire sur la Constitution à venir, ce qui lui permettra de conserver un rôle central dans la politique du pays.

On devine facilement que l’organisation des Frères musulmans, qui a déjà exprimé de vives critiques vis-à-vis de cela, ne compte pas en rester là et fera son possible pour réduire l’implication de l’armée en Egypte.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

Une réponse à “Les frères musulmans prennent le pouvoir en Egypte”

  1. mehdi assem 25 juin 2012 11:39

    L’application de la charia islamique est un ordre d’ALLAH pour tous les présidents et Roi du monde entier n’est pas uniquement de Morsi même Obama Hollande Merkel Poutine tous concerner et si ces Président et les autres présidents ne vont pas appliquer la charia islamique ALLAH extermine leurs pays par ces ouragans typhons orage grêlons foudre violent feu de forêt maladies volcan tsunami séisme les accidents qui vivra verra les guerres les révoltes arabes pire que ces catastrophes parce que le coran en arabe si satan est mort la fin du monde

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom