Top

Ambassade de Libye : Dispositif de sécurité renforcé en Algérie

le 25 août 2011 à 3:06 

Au lendemain de l’effondrement du régime de Kadhafi, l’ambassadeur libyen en Algérie n’est pas encore sorti de sa réserve. Aucune déclaration officielle n’a été émise. A l’heure où les responsables de l’ambassade ont rallié le CNT, la position de l’ambassadeur, dont des informations confirment son soutien à Kadhafi, reste inconnue.

Hier. Onze heures. Le dispositif de sécurité est renforcé autour de l’ambassade de Libye. Les officiers, en uniforme ou en civil, sont aux aguets. Ils sont sur le qui-vive, craignant un incident. Ils essaient tant bien que mal de se mettre à l’abri d’un soleil de plomb. Talkies-walkies à la main, ils scrutent les passants. Les allées et venues des officiers se multiplient. A peine arrivés devant l’ambassade que nous sommes accostés par un policier. «Vous êtes déjà venus hier», nous fait-il remarquer. Et d’enchaîner : «Personne ne vous recevra», avant de nous demander de partir. Ce sont les consignes.

Effectivement, il aura eu raison. Personne ne daignera nous répondre, pas même le préposé à l’accueil posté à l’entrée de l’ambassade. Il nous aura fallu un quart d’heure pour qu’enfin l’agent d’accueil ouvre la petite fenêtre qui fait office de guichet. Formel, il nous signifie à voix basse que personne ne nous recevra. «Ils ne sont pas là», affirme-t-il. «Vous n’êtes pas les seuls, d’autres journalistes sont venus ce matin, personne ne les a reçus», nous assure- t-il. Quelques minutes plus tard, un véhicule transportant trois personnes arrive et pénètre à l’intérieur de l’ambassade. Des employés. Selon l’agent, peu de fonctionnaires ont rejoint leurs postes. Nos tentatives de nous rapprocher d’un quelconque responsable ou d’un simple fonctionnaires sont demeurées vaines. Un officier vient nous rappeler à l’ordre nous demandant de nous éloigner de l’entrée de l’ambassade.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 de 5)
Loading...

Une réponse à “Ambassade de Libye : Dispositif de sécurité renforcé en Algérie”

  1. bacha 26 août 2011 10:09

    Il est édifiant de la part des autorités algériennes de parler d’un principe de non-ingérence dans les révolutions arabes et de continuer hypocritement de soutenir et armer les rebelles du polisario sans reconnaître ceux du CNT libyen. La raison du principe sécuritaire tombe lamentablement à plat. Les armes sont là avant la moindre révolution et kadhafi y est pour beaucoup ayant toujours soutenu le terrorisme international dans sa folie meurtrière. Cette politique du sourd,muet et aveugle pilonne tout principe moral et religieux. Nos frères libyens ne peuvent que recevoir soutien et compassion de notre part. L’Algérie officielle se met dans le camp de la Syrie, la Chine et la Russie connues pour leurs respect de la valeur humaine. Ecoeurant.

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom