Top

« Parisien rentre chez toi »: sympa l’ambiance à Bordeaux

le 26 octobre 2017 à 12:26 

Cela grogne à Bordeaux, et dans certains quartiers de la cité bordelaise, les Parisiens ne sont plus vraiment les bienvenus. Situation étonnante, dans une ville réputée plutôt tranquille, voire endormie. On peut se demander aussi, qu’est-ce qui motive cette flambée anti-parisienne contenu dans des tags ou des autocollants stipulant « Parisien rentre chez toi ». En toile de fond de cette polémique, on retrouve une flambée des prix de l’immobilier, des embouteillages et une sensation, souvent bien entretenue par certains de ne plus être chez soi.

Le déclencheur et le symbole, sont certainement la nouvelle ligne de LGV, qui relie depuis le 2 juillet, Bordeaux et Paris en 2h04. C’est sûr, les hordes d’étrangers venus de Paris vont envahir Bordeaux. On croirait le scénario d’un très mauvais film de science-fiction. Cependant, derrière des propos excessifs, se cachent des réalités.

Ainsi, en 2016, Bordeaux est une ville demandée, où le m² a le plus augmenté, +15 % sur un an, et +23 % sur cinq ans, selon le baromètre immobilier des notaires, et cela a des conséquences. Comme d’autres grandes villes avant elle, Bordeaux connaît depuis deux à trois ans des problèmes de logement.

La ville est aussi apparue dans les meilleures places de certains sites touristiques, du coup le nombre d’offres sur les sites de location saisonnière de type Airbnb a explosé ces derniers mois, avec de nombreux abus. C’est pour cela, qu’une réglementation municipale, a été votée en juillet, prévoyant inscription en mairie et limitation de la location à 120 jours, elle doit entrer en vigueur début 2018.

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

Ce phénomène Airbnb, a clairement mis en difficulté le logement pour les étudiants. Le syndicat étudiant Unef a d’ailleurs lancé un « appel à la solidarité » des propriétaires et habitants pour aider près d’un millier d’étudiants sans hébergement plus d’un mois après la rentrée.

Autre conséquence de cette attractivité montante de la ville, les engorgements routiers récurrents dans la métropole, troisième agglomération de France la plus congestionnée, après Marseille et Paris.

Cependant, il ne faudrait pas oublier, que si le prix de l’immobilier augmente, ce sont, d’abord les propriétaires bordelais qui en profitent en premier lieu quand ils vendent. De plus, il semblerait que la ville se trouve surtout dans une crise de croissance dont les conséquences ont été plus ou moins mal prévues.

En tout état de cause, faire des nouveaux arrivants les uniques responsables de la situation de la ville, apparaît comme toujours, un bon moyen de se rendre populaire aux yeux des autochtones, mais ne ramène pas une vraie solution.

Crédit photo : Gadjo_Niglo

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom