Top

La politique d’emploi pour les jeunes « à la dérive », « mal orientée » selon le conseil d’analyse économique

le 27 avril 2013 à 8:45 

62676_62535_emploi-jeunes-uneLe 23 avril,  Jean-Marc Ayrault s’est vu présenter par le Conseil d’analyse économique une étude dans laquelle la politique d’emploi pour les 900.000 jeunes « à la dérive » est jugée « mal orientée ».

Pierre Cahuc, Stéphane Carcillo et Klaus F, Zimmermann, tous trois membres du conseil d’analyse économique, ont présenté ce mardi 23 avril une étude dans laquelle ils recommandent un meilleur encadrement des emplois d’avenir et des contrats de génération à destination des jeunes « à la dérive ».

Ces jeunes, « massivement rejetés » en France, ont un taux d’emploi 1,5 fois plus faible qu’en Allemagne ou au Royaume-Uni. 15 % – soit 1,9 million-  des 15-29 ans n’ont ni emploi, ni école ni formation, 900.000 ont arrêté les démarches de recherche d’un emploi.

Selon les auteurs de l’étude, « La solution n’est pas de les placer dans des emplois du secteur public ou associatif dont toutes les études démontrent l’inefficacité du point de vue du retour à l’emploi » mais favoriser leur réorientation dans le secteur privé où ils pourraient bénéficier d’une formation « exigeante » à mi-temps.

Les économistes encouragent le renforcement de l’accompagnement des jeunes les moins diplômés vers l’emploi et la réformation des missions locales, à contrôler par « un pilote unique ».

Enfin, ils estiment que le Revenu de solidarité active (RSA) devrait être versé à partir de 18 ans, sous caution d’une recherche d’emploi active et d’un accompagnement personnalisé.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom