Top

Conflit du Proche orient : Le gouvernement israélien très critiqué en Europe

le 27 décembre 2011 à 8:33 

Depuis quelques années les Européens ne se montrent plus aussi partisans dans le conflit du Proche-Orient qu’ils ont pu l’être ces dernières décennies. Bien plus ils n’hésitent plus à critiquer ouvertement le gouvernement israélien et ses nombreuses dérives à l’égard des populations palestiniennes et arabes israéliennes.

Dernier fait en date, l’ambassadeur de l’Union européenne en Israël, Andrew Stanley a exigé des explications de la part du ministère des Affaires étrangères sur la destruction d’habitations palestiniennes construites sur la zone E-1 qui relie Jérusalem à Maale Adoumim. Les Européens s’inquiètent en effet des projets de construction d’un nouveau quartier qui risquerait de créer une continuité territoriale entre la capitale et Maale Adoumim, évitant ainsi le maintien d’une zone palestinienne entre les deux villes. Cette décision de Stanley est une étape franchie de plus dans la tension croissante entre l’UE et Israël. Ne cherchant plus à calquer leur politique au Proche-Orient sur les États-Unis, qui n’ont jamais caché leur préférence pour les Israéliens, les Européens semblent vouloir d’une certaine manière réinstaurer un nouvel équilibre.

En effet, puisque les droits des Palestiniens sont bafoués sans ménagement et sans que cela n’émeuve Washington l’on semble avoir décidé en Europe de jouer les contrepoids. Un contrepoids nécessaire et de plus en plus indispensable pour assurer un minimum de crédit aux Palestiniens qui sont chaque jour dépouillés d’un peu plus de leurs terres sans que cela n’émeuve grand monde. Mais ce changement de politique des Européens déplaît fortement aux Israéliens qui dénoncent une ingérence. Le très nationaliste et anti-palestinien ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman a d’ailleurs immédiatement réagi de manière très sèche aux déclarations «anti-israéliennes» conjointes de la France, l’Allemagne, la Grande-Bretagne et du Portugal.

Ces derniers avaient en effet assez durement critiqué il y a quelques jours l’annonce de la construction de nouvelles colonies. Des critiques qui sont visiblement de plus en plus mal perçues en Israël, certainement parce qu’elles se font également de plus en plus nombreuses et fréquentes. Les Européens semblent, pour certains du moins, ne plus vouloir fermer les yeux sur les agissements israéliens et cela au risque de contrarier les dirigeants hébreux et leur puissant allié américain.

D’ailleurs, ces derniers mois les Européens ont pris le parti pris de ne plus ménager les Israéliens, à l’instar de la France de voter l’adhésion de la Palestine au sein de l’Unesco. Un acte qui avait éveillé la colère israélienne et qui avait mené à des représailles américaines. Reste à savoir si à l’avenir les Européens continueront à faire entendre leurs voix pour défendre les intérêts des Palestiniens lorsque l’enjeu est plus important, par exemple lors du vote onusien sur la reconnaissance de la Palestine. Or, rien n’est moins sûr.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 4,50 de 5)
Loading...

Une réponse à “Conflit du Proche orient : Le gouvernement israélien très critiqué en Europe”

  1. benrhamin 6 janvier 2012 17:13

    Un trés bon dossier sur ce conflit, trés complet et complétement ahurissant est paru sur http://actualinos.blogspot.com/ . Il y est question de l’influence d’Israël dans une possible 3éme guerre mondiale.

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom