Top

L’Algérie appelle à l’arrêt de toutes les violences en Syrie

le 28 février 2012 à 17:44 

L’Algérie a appelé à l’arrêt de toutes les violences en Syrie et à l’ouverture d’un « dialogue politique inclusif sans ingérence étrangère », a indiqué mardi à Genève le ministre des Affaires étrangères, Mourad Medelci.

« L’Algérie appelle à l’arrêt (en Syrie) de toutes les violences inacceptables et condamnables d’où qu’elles viennent et à l’ouverture d’un dialogue politique inclusif « , a affirmé M. Medelci dans un discours prononcé devant le segment de haut niveau de la 19ème session du Conseil des droits de l’homme à Genève (Suisse).

« Un dialogue qui doit être porteur d’une solution durable découlant du libre choix du peuple dans le respect de l’unité et de la souveraineté de la Syrie, sans ingérence étrangère », a souligné M. Medelci, précisant que c’est sur cette base que l’Algérie a participé à « l’élaboration et la promotion de l’initiative de la Ligue arabe qui doit poursuivre sa mission avec les objectifs auxquels je viens de me référer ».

Dans le même contexte, M. Medelci a « espéré » que l’élan de mobilisation actuelle de la communauté internationale pourra conduire à consacrer la « même attention » et le « même engagement » à l’égard des autres peuples qui aspirent depuis longtemps à la jouissance de leurs droits consacrés par les résolutions pertinentes des Nations unies.

Enchaînant sur les changements intervenus dans des pays arabes, le ministre a fait observer que depuis une année, la sphère d’appartenance de l’Algérie vit des événements « douloureux » et des « violences » ayant engendré des pertes en vies humains et donnant lieu à de « graves menaces » sur la stabilité et la sécurité pour l’ensemble des pays de la région.

« Dans ce contexte, l’Algérie exprime toute sa satisfaction devant les changements institutionnels réalisés par les peuples frères de Tunisie, de Libye et d’Egypte et (leur) souhaite la réussite dans cette dynamique porteuse d’unité de stabilité, de liberté et de prospérité », a ajouté M. Medelci.

« Mon pays a, plus d’une fois, réaffirmé son engagement à contribuer dans ce sens à travers la promotion d’une coopération fraternelle conforme aux attentes et aux aspirations des peuples de la région », a encore souligné le chef de la diplomatie algérienne.

Réaffirmant ainsi le « plein attachement » de l’Algérie à l’universalité des droits de l’homme, M. Medelci a soutenu que l’Algérie considère que toute construction démocratique doit être ajustée aux évolutions sociales, culturelles et économiques de chaque pays et doit faire aussi l’objet d’une « appropriation collective » par la population.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom