Top

Algérie – Législatives 2012 : Les partis politiques tentent de convaincre les electeurs

le 28 avril 2012 à 11:05 

Vote en masse, jeunesse, femmes, nouveau découpage administratif, 2e République…Tels ont été les grands mots d’ordre qui ont caractérisé cette 13e journée de la campagne électorale pour les législatives du 10 mai.

A presque une semaine du jour «J», les partis politiques inscrits dans la course aux législatives du 10 mai, continuent à appeler les électeurs à éviter le boycott du scrutin, en se rendant massivement aux urnes afin de consacrer le changement en choisissant des personnes «intègres», «honnêtes» et «compétentes» dans la future Assemblée populaire nationale, ou à la limite, émettre des bulletins blancs : «L’essentiel est de participer au vote».

En effet, c’est dans cet esprit qu’hier à Sidi Bel-Abbès, le président du parti Fedjr el Djadid, Tahar Benbaïbeche, a appelé les citoyens à se rendre en masse accomplir leur devoir constitutionnel et de citoyen, assurant que «le changement pour de meilleures perspectives débutera après le 10 mai».

Pour Benbaïbèche, le prochain scrutin, qu’il considère comme un «référendum sur l’avenir de l’Algérie», sera «un moment décisif» qui marquera le passage d’une étape à une autre. Et d’estimer que la nouvelle APN qui sera élue sera une sorte d’«Assemblée constituante fondatrice d’une République algérienne moderne».

Chemin faisant, il ne manquera pas de persuader son auditoire de «la transparence et de la crédibilité» du scrutin du 10 mai, au vu des garanties données. De son côté, à M’sila, Noureddine Bahbouh, secrétaire général de l’Union des forces démocratiques et sociales (UFDS), outre d’appeler les citoyens de cette ville à accomplir en force leur devoir électoral, le 10 mai prochain, pour élire les candidats de son parti qui seront en mesure, a-t-il soutenu, de «réinstaurer la confiance entre le citoyen et le député», il a plaidé pour «la levée de toute forme de tutorat imposé à la jeunesse».

Et d’insister sur l’urgence de «remettre les leviers de la gestion (du pays) aux jeunes», lors d’un meeting électoral, au cours duquel il a affirmé que (les jeunes) sont mieux «habilités à prendre en charge efficacement» les préoccupations de la jeunesse algérienne. En outre, évoquant la femme algérienne, le secrétaire général de l’UFDS a estimé qu’elle est «aujourd’hui appelée à intégrer l’arène politique pour défendre ses droits et se prendre en charge elle-même».

Pour sa part, le président du Rassemblement algérien (RA), Ali Zeghdoud, qui s’est rendu à Khenchela a souligné que son parti prône le concept de renouveau et non pas le changement auquel appellent d’autres partis et qui n’est, selon lui, qu’un «leurre». Ceci, en soulignant que les prochaines législatives constituaient «une opportunité certaine pour consacrer le renouveau tant attendu». Ensuite, il a appelé la femme khenchelie, «connue pour son courage, à participer massivement, aux côtés des hommes, au scrutin du 10 mai».

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

En outre, il a appelé les pouvoirs publics à «rapatrier les fonds algériens détenus dans des banques étrangères» et qu’il a estimés à «plus de 60 milliards de dollars» afin de les consacrer à «l’amélioration des conditions de vie des citoyens, mettant ainsi un terme à la pauvreté et au chômage» dans cette région.

A Oran, l’Alliance de l’Algérie Verte (AAV) parlera de réorganisation du découpage administratif, si elle parvenait à obtenir la majorité lors des élections législatives de mai prochain. Selon Bouguerra Soltani, président du MSP, il sera question de 72 wilayas contre 48 actuellement.

«Le but de ce projet est de promouvoir le développement économique du pays par une exploitation judicieuse des potentialités spécifiques à chaque wilaya». De son côté, le secrétaire général du parti En-Nahda, Fatah Rebiaï axera son discours sur notamment la refonte du système éducatif et des secteurs de la santé, de la jeunesse et des sports, et promettra de concrétiser les aspirations socio-professionnelles revendiquées par les travailleurs de ces secteurs. Quant au SG du parti El-Islah, Hamlaoui Akouchi, il a axé son intervention sur la notion de l’union qui doit prévaloir chez le peuple algérien en particulier et dans les pays arabes en général.

Quant à Ali Laskri, premier secrétaire du Front des forces socialistes (FFS), qui a effectué une sortie de proximité à Ain Benian, à l’ouest d’Alger «l’enjeu (des législatives) c’est de mobiliser de nouveau la population pour un changement politique radical mais pacifique dans le pays. Les citoyens sont pour le changement, ils sont ouverts au débat». Ainsi, réitérant son appel à voter pour le FFS et à se mobiliser pour un changement susceptible de donner naissance à «la deuxième République», il soulignera la «désaffection de la population à l’égard de la politique».

Pour leur part, les observateurs internationaux chargés du suivi des élections législatives prévues le 10 prochain ont poursuivi leur mission pour la deuxième semaine de la campagne électorale en se rendant dans plusieurs wilayas du pays.

Ainsi, à Alger, la délégation de l’Institut national démocratique (NDI) s’est rendue au siège de la Commission nationale de surveillance des élections législatives pour s’enquérir des missions de ces membres. Le NDI «élaborera un rapport global sur la conformité de l’opération électorale en Algérie aux normes internationales» qu’il diffusera sur son site Internet, selon l’un de ses membres.

De son côté, la mission d’observation électorale de l’Union européenne (UE) a élaboré un premier rapport sur la première semaine de la campagne électorale, et s’est rendue dans plusieurs wilayas telles que Jijel, Mila et Tissemsilt pour le «suivi de l’opération électorale du début à la fin», et où ils se sont notamment rendus aux «sièges des commissions de wilaya de surveillance (CNISEL) et de supervision (CNSEL) ainsi que la radio locale».

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 de 5)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom