Top

Le grand Maroc : Les visées expansionnistes marocaines dénoncées

le 28 juin 2011 à 11:08 

Le Parti de la Liberté et de la Justice s’élève contre le projet de Constitution marocaine, qui sera soumis le 1er juillet prochain à un référendum populaire.

En effet, le parti de Mohamed Saïd, candidat à la présidence de la République lors des dernières élections, tient à dénoncer l’article 42 de ce projet qui « consacre la persistance du régime royal à mener une politique expansionniste ».

Le PLJ dénonce ainsi la propension marocaine à cultiver le flou pour ce qui est de ses limites territoriales. Et d’appuyer ses propos par l’extrait suivant du projet : « Le Roi est le garant de l’indépendance du royaume et de son intégrité territoriale dans ses frontières authentiques ».

Selon l’ancien porte-parole des Affaires étrangères sous Chadli, le projet marocain ressemble, à s’y méprendre, au projet israélien qui veut se doter d’une entité sans frontières fixes dont l’objectif réel est le Grand Israël allant du Nil à l’Euphrate.

« Il est clair qu’on ne saurait être rassuré par un voisin qui rêve encore de ressusciter Le Grand Maroc qui s’étendrait du fleuve Sénégal jusqu’en Andalousie ». Et d’ajouter : « La monarchie demeure attachée à la logique médiévale de l’allégeance (Al Bay’aâ) puisqu’elle étouffe dans ses frontières internationalement reconnues ».

Dès lors se pose la question de savoir comment peut-elle concilier cet « étouffement » avec l’engagement qualifié dans le préambule d’ »option stratégique », à oeuvrer à la construction de l’Union Maghrébine composée d’Etats aux frontières conventionnelles connues et reconnues dans le monde.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 de 5)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom