Top

Tripoli accuse la coalition de vouloir séparer le pays en deux

le 29 mars 2011 à 19:04 

Le vice-ministre libyen des Affaires étrangères, Khaled Kaim, a accusé hier  soir la coalition de vouloir « couper le pays en deux », lors d’une interview à une chaîne de télévision italienne.

« La tactique de la coalition est de conduire à une impasse pour couper le pays en deux, ce qui veut dire la guerre civile, une guerre continue, le début d’une nouvelle Somalie, une situation très dangereuse », a déclaré M. Kaim lors de l’émission Porta a Porta sur Rai Uno.

« Les rebelles continuent à attaquer nos forces armées », a ajouté le vice-ministre avant de poursuivre : « si nous sommes conduits à une guerre civile, la résolution 1973 de l’Onu, celle qui devait protéger des civils, conduira au contraire au meurtre de civils ».

Dans une confrontation inédite avec le président du Conseil national de transition, (CNT), Libyen, Moustapha Abdeljalil, également interviewé lors de l’émission, le vice ministre a lancé : « aujourd’hui le défi est le suivant: déposer les armes pour ensuite parler pacifiquement ».

Les deux hommes intervenaient sur la chaîne publique Italienne à la veille de la première réunion, à Londres, du « groupe de contact » sur la Libye, chargé du « pilotage politique » des frappes militaires désormais sous commandement de l’Otan.

Kadhafi au groupe de contact : « stoppez votre offensive barbare »

Le dirigeant Libyen, Mouammar Kadhafi, a exhorté dans un message le groupe de contact sur la Libye, qui se réunit aujourd’hui à Londres, à mettre fin « à l’offensive barbare » contre son pays. « Stoppez votre offensive barbare et injuste contre la Libye », dit le dirigeant Libyen qui a comparé cette dernière aux campagnes militaires d’Hitler en Europe.

Dans un message publié par l’agence officielle Jana, il a demandé à la coalition occidentale de laisser la Libye aux Libyens. « Vous être en train de vous livrer à une opération d’extermination d’un peuple en sécurité et de détruire un pays en développement », a ajouté le colonel Kadhafi, en butte à une insurrection armée depuis la mi-février.

Une quarantaine de pays sont attendus aujourd’hui à Londres pour la première réunion du « groupe de contact » sur la Libye, chargé du « pilotage politique » de l’opération internationale dont le volet militaire est désormais sous commandement de l’Otan.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom