Top

Algérie : Neuf tonnes de drogue saisies à la frontière marocaine

le 29 avril 2012 à 6:43 

Les trafiquants de drogue marocains sont passés au stade supérieur, profitant de la conjoncture électorale en Algérie. Pour preuve, les saisies de tonnes de cannabis se sont succédé au cours de ces deux dernières semaines. Leur détermination à faire du marché algérien un «bazar» de cannabis révèle que leurs objectifs vont au-delà de l’aspect financier. Il s’agit plutôt d’une question politico-sécuritaire.

C’est l’escalade des tentatives d’introduction de tonnes de cannabis en Algérie, surtout avec la campagne électorale. En effet, les gardes-frontières (GGF) du 1er Groupement de la Gendarmerie nationale, appuyés par les éléments de la Section de sécurité et d’intervention (SSI), ont intercepté, hier vers 6h00 du matin, un convoi composé de deux fourgons immatriculés à l’étranger, à bord desquels se trouvaient 8,7 tonnes de kif traité marocain. Cette importante quantité de cannabis était dissimulée dans deux fourgons, le premier de type Iveco portant une plaque d’immatriculation hollandaise, le second de marque Mercedes Splinter immatriculé en Allemagne.

Les trafiquants de drogue, qui semblent bien informés de l’organisation de plusieurs meetings des partis politiques à l’occasion de la campagne électorale, avaient tout préparé pour arriver à leurs fins, avec la certitude que le plus important dispositif sécuritaire allait concerner la sécurisation et la surveillance des meetings prévus durant la journée d’hier. Les gendarmes, très vigilants à la frontière algéro-marocaine, ont été informés du passage des deux fourgons. Partant de ces «tuyaux», les GGF, appuyés par les SSI, ont tendu une embuscade aux transporteurs de cannabis. Hier, vers 6h00 du matin, les deux fourgons «bourrés» de kif traité ont été localisés avant que les gendarmes ne donnent l’assaut. Surpris par la présence des gendarmes, les chauffeurs ont abandonné leurs fourgons et pris la fuite vers le Maroc, d’autant qu’ils étaient à quelques dizaines de mètres de la frontière. La fouille des deux fourgons a permis aux gendarmes de découvrir plusieurs centaines de sacs contenant chacun 25 kg de cannabis. La quantité totale de drogue a été estimée à 8,7 tonnes. Suite à cette grosse prise, les gendarmes ont ouvert une enquête.

La drogue entre par tonnes en pleine campagne électorale

Etrange mais significatif à la fois. Pourquoi les trafiquants marocains de drogue ont triplé leurs opérations vers l’Algérie ? La réponse est qu’il faut d’abord retenir une chose. Avant l’entame de la campagne électorale ne débute en Algérie, quelque 10 tonnes de drogue ont été saisies par les gendarmes sur une période de trois mois (janvier à mars derniers). Mais depuis l’ouverture de la campagne électorale, les prises ont doublé pour atteindre les 20 tonnes en quelques jours seulement. Il est clairque les trafiquants de cannabis ont saisi cette «opportunité» pour passer à un stade supérieur.

D’un autre côté, en se livrant à l’acheminement de plusieurs dizaines de tonnes de drogue avec des techniques nouvelles, et l’absence totale de la coopération des services de sécurité marocains faut-il le souligner, la drogue est actuellement devenue une arme à double tranchant dans les relations entre Alger et Rabat.

La conjoncture électorale a été soigneusement saisie par certaines parties marocaines pour faire porter un message aux autorités algériennes en inondant l’Algérie de drogue. La fermeture des frontières, le soutien d’Alger à la cause sahraouie et les divergences sur plusieurs dossiers dans le domaine sécuritaire, politique et économique, sont autant d’ingrédients qui poussent certaines parties marocaines à «agacer» la partie algérienne en utilisant la drogue comme moyen de pression, expliquent plusieurs experts.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 de 5)
Loading...

4 Réponses à “Algérie : Neuf tonnes de drogue saisies à la frontière marocaine”

  1. barbarella 6 juin 2012 01:40

    le cannabis moins mauvais pour la santé que le tabac,ça me met en colère de lire des conneries comme ça!la diabolisation n’est pas une bonne chose,mais il faut arrêter de se voiler la face,le cannabis est une grosse daube qui hypothèque l’avenir de nos gamins,et on peut avoir les yeux ouverts mais le cerveau déjà confit !

  2. Raphaël Boniton 5 mai 2012 10:07

    subjectif, et surtout brodé de partout, bordé de nouilles si je puis dire!

  3. Raphaël Boniton 5 mai 2012 09:58

    le cannabis est moins mauvais pour la santé que le tabac, alors pourquoi n’utilisez vous pas le terme « drogue » pour le tabac? Pourtant le tabac, l’alcool, le café, le thé, les médicaments prescrits par des médecins, ce sont TOUS et toutes des drogues. Le titre est accrocheur et mensonger, mais on ne peut pas vous en vouloir de vouloir racoler des internautes via un titre déjà faussé à la base. Bien à vous, un français qui a les yeux ouverts, lui. Et consommateur de cannabis du Maroc, car les 9 tonnes là vous croyez que ça va faire quelque chose? Pfff même pas un chouilla de pénurie par chez nous… Alors prohibitionnistes, restez dans vos illusions, votre guerre aux drogues est contreproductive, même l’ONU a sorti en juin 2011 un rapport qui va dans ce sens… Il serait peut être temps d’arrêter de prendre vos peuples pour des arriérés, vous participez à l’amalgame international que fait monsieur tout le monde quand il parle ou quand il pense aux maghrébins. Bref… Ca me met en colère de lire des titres comme ça.

  4. Mostafa 29 avril 2012 13:56

    Vous ne voyez pas que cet article est trop subjectif? pourquoi faire le lien avec le Sahara?

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom