Top

Libye : Tripoli enterre ses morts, Kadhafi toujours dans la nature

le 29 août 2011 à 3:54 

Une semaine après l’entrée des forces rebelles à Tripoli, les habitants de la capitale libyenne ont commencé à enterrer leurs morts dans des fosses communes. Les combats se sont calmés, même si subsistent encore quelques poches de résistance des forces pro-Kadhafi.

Le Guide reste toujours introuvable, même si les rebelles pensent qu’il s’est réfugié à Syrte, sa ville natale. Ainsi, la capitale libyenne a vécu la nuit de samedi à dimanche au rythme des explosions isolées et de rafales d’armes automatiques dans différents quartiers de la ville.

Sur le terrain, à l’est, les rebelles ont annoncé hier avoir pris le contrôle de Ben Jawad, et qu’ils étaient à seulement 30 km de Syrte, le dernier bastion de Kadhafi, Mohammed Al-Fortiya, commandant des combattants de Misrata déclarera : «Nous avons pris Ben Jawad aujourd’hui (hier) à l’est et à l’ouest, les thowar (combattants révolutionnaires) de Misrata sont à 30 km de Syrte». A souligner qu’après avoir beaucoup avancé en début de semaine dans l’Est, les rebelles étaient bloqués depuis mardi dernier devant Ben Jawad, une localité qu’ils n’avaient jamais réussi à dépasser lors des multiples évolutions du front au début du conflit en février et mars derniers.

Cette localité qui constitue le dernier grand bastion de Kadhafi, est désormais prise en étau entre des forces rebelles venues de Benghazi à l’est, et de Misrata à l’ouest. En outre, le commandant des combattants de Misrata a indiqué que des négociations sont en cours avec les leaders tribaux de Syrte, à 360 km à l’est de Tripoli, en vue d’une capitulation pacifique de la ville, ont rapporté des agences, précisant que les discussions n’impliquaient que les leaders tribaux et qu’aucun contact n’a été établi avec Maâmmar Kadhafi ou ses proches. D’ailleurs, un commandant des rebelles libyens a déclaré qu’au moins dix jours vont leur être nécessaires pour prendre la ville de Syrte.

Pour sa part, le colonel Salem Mouftah Al Refaidy, lors d’une visite à Benghazi, a indiqué que «notre but n’est pas un bain de sang, notre but est la libération», ajoutant : «Nous ne voulons plus faire couler de sang, en particulier parmi les civils, enfants, personnes âgées, femmes».

Néanmoins, il soulignera qu’«il n’est pas question d’un retour en arrière, pas question d’un retrait». «C’est fini. Les jeux sont faits», a-t-il lancé. A noter à ce propos que la rébellion, qui s’est fixée pour priorité l’arrestation du dirigeant libyen et de ses fils, estime que le Guide a pu se réfugier à Syrte. Une fois tombée, les rebelles s’en prendront alors à la place forte de Sabha située dans le sud désertique.

De ce fait, les insurgés qui contrôlent désormais la majeure partie de la capitale ont promis de se lancer à l’assaut de Syrte, à 450 km à l’est de Tripoli, si les négociations sur la reddition de la ville d’origine de Kadhafi n’aboutissaient pas. Par ailleurs, les observateurs du conflit libyen redoutent que la bataille pour la prise de Syrte soit beaucoup plus meurtrière que celle de Tripoli. Car, estiment-ils, un grand nombre de fidèles du colonel libyen se sont repliés et regroupés dans cette localité et disposent d’importantes installations militaires.

Your ads will be inserted here by

Easy Plugin for AdSense.

Please go to the plugin admin page to
Paste your ad code OR
Suppress this ad slot.

A ce propos, Mohamed Zaouaoui, porte-parole des rebelles à fait savoir que «c’est la raison pour laquelle nous avons choisi de rester à l’extérieur», précisant que les négociations se poursuivent pour obtenir une reddition des fidèles du dirigeant libyen. «Nous attendons qu’ils arrêtent les combats et qu’ils ouvrent la ville», a-t-il dit. «Pour l’instant, nous n’avons pas obtenu de résultat», reconnaîtra-t-il. D’ailleurs, selon l’Otan, les forces de Kadhafi ont tiré plusieurs missiles Scud contre les appareils de l’Alliance à partir de cette ville.

Le poste frontalier de Ras Djir rouvert

Le poste frontalier de Ras Djir, principal point de passage entre la Tunisie et la Libye, a été rouvert dimanche par les autorités tunisiennes. A propos, un Libyen fidèle au régime de Kadhafi et trois Tunisiens ont été arrêtés avant-hier par la police tunisienne dans le sud-est du pays, parce qu’ils projetaient d’attaquer les rebelles réfugiés en Tunisie, ont indiqué des agences.

Sur le plan politique, le gouvernement rebelle libyen a assuré qu’il ne négociera pas avec Maâmmar Kadhafi à moins que celui-ci se rende, a déclaré un haut responsable du Conseil national de tran-sition. A ce sujet, la chancelière allemande Angela Merkel a estimé avant-hier dans le journal Bild am Sonntag que le dirigeant libyen Maâmmar Kadhafi devait être jugé par la Cour pénale internationale à La Haye. Pour la chancellière allemande, «Kadhafi devrait avoir un procès conforme au droit comme il ne l’a jamais accordé à ses opposants».

50 squelettes carbonisés

Une cinquantaine de squelettes carbonisés ont été découverts dans une prison attenante à une base militaire proche de Tripoli après le retrait avant-hier des troupes loyalistes, a rapporté l’AFP. Des riverains ont découvert les corps après la prise par les rebelles de cette base qui abritait les troupes d’élites de la 32e brigade commandées par Khamis, l’un des fils de Kaddafi, dans le district de Salaheddine dans le sud de la capitale, selon la même source.

La Ligue arabe pour le CNT libyen à l’ONU

La Ligue arabe a invité hier les Nations unies à confier au Conseil national de transition de libyen (CNT) la représentation de la Libye à l’ONU, ce qui constituerait une reconnaissance de fait de la légitimité des insurgés libyens à la tête de leur pays.

Le SG de l’Otan se réjouit de la «victoire du peuple libyen»

Le secrétaire général de l’Otan, Anders Fogh Rasmussen, s’est félicité de la «victoire du peuple libyen contre la tyrannie» et s’est déclaré «fier de ce que nous, Alliés, avons fait», dans un entretien à paraître dans le Journal du Dimanche. Aussi, il rappellera que l’intervention des forces militaires de l’Otan «a été mandatée par les Nations unies pour protéger les civils». Et de poursuivre : «Nous avons empêché un massacre, sauvé de nombreuses vies». «Depuis que nous avons pris la responsabilité de cette opération, nous avons mené plus de 22 000 sorties aériennes et endommagé ou détruit quelque 5 000 cibles militaires légitimes (…). Et, nous avons fait tout cela sans qu’aucune perte civile confirmée ne soit à déplorer du fait de l’OTAN», s’en est-il réjoui. En outre, le secrétaire général de l’Otan a assuré «faire confiance au Conseil national de transition».

L’Iran a aidé les rebelles

L’Iran a fourni discrètement de l’aide humanitaire à la rébellion libyenne avant la chute de Tripoli, a affirmé le ministre iranien des Affaires étrangères, Ali Akbar Salehi, au quotidien iranien JameJam. Aussi, le ministre dira qu’«avant la chute de Kadhafi, nous avions des contacts avec de nombreux groupes rebelles et nous avons envoyé sans faire de bruit trois à quatre livraisons d’aide médicale et humanitaire à Benghazi». Ajoutant que «le chef du Conseil national de transition, Moustapha Abdeljalil, a envoyé une lettre de remerciements au président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, pour son soutien et pour l’aide envoyée».

Tout en affirmant régulièrement sa solidarité avec le combat des insurgés libyens, Téhéran n’a cessé de dénoncer avec virulence le soutien militaire que l’Otan leur a apporté et qui a permis leur victoire. Par ailleurs, la liste des pays africains qui ont reconnu le CNT vient de s’allonger avec la reconnaissance du président guinéen, Alpha Condé, qui a déclaré dimanche le CNT libyen «représentant légal et légitime du peuple libyen».

Jusque-là, une dizaine de pays africains ont reconnu le CNT, pourtant l’Union africaine réunie en un mini-sommet à Addis Abeba a refusé vendredi dernier de reconnaître sa légitimité et a appelé à la constitution d’un «gouvernement de transition incluant toutes les parties». Néanmoins, il faut souligner qu’une forte communauté guinéenne est établie en Libye.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 de 5)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom