Top

Copé envisage un appel à manifester contre le gouvernement

le 29 octobre 2012 à 13:31 

Invité dimanche dernier sur le plateau du Grand Jury, Jean François Copé a affirmé qu’il pourrait appeler à manifester prochainement contre la politique gouvernementale. Les socialistes n’ont pas tardé à réagir.

Dimanche dernier, sur le plateau du Grand Jury (RTL-LCI-Le Figaro), le candidat à la présidence de l’UMP a été virulent à l’encontre de l’exécutif. Prenant exemple sur la manifestation de 1984 pour l’école livre, il envisage d’appeler les Françaises et Français à descendre dans la rue pour manifester contre la politique actuelle du gouvernement.

« Je pense que M. Hollande sous-estime beaucoup le très grand mécontentement du pays réel » ; « Il pourra se trouver – si je suis élu à la tête de l’UMP le 18 novembre prochain – que je propose, comme nous l’avions fait en 1984 pour sauver l’école libre, que les Françaises et les Français qui s’indignent et qui s’inquiètent pour l’avenir de notre pays et des enfants de France se mobilisent dans la rue. »

M. Copé a évoqué des « projets de loi qui viendraient soit porter atteinte à l’intérêt supérieur de notre pays, soit déstructurer les piliers qui assurent la cohésion de notre société ou qui font monter le communautarisme ».

Le nouveau premier secrétaire du PS Harlem Désir a réagi aujourd’hui via communiqué : « En menaçant d’en appeler à la rue contre l’exécutif et les réformes de la majorité, le secrétaire général de l’UMP sort des limites du débat démocratique et républicain »

« M. Copé avait déjà annoncé qu’il n’appliquerait pas la loi républicaine, notamment sur le mariage pour tous. Il brandit maintenant la menace de la rue contre la politique choisit par les Français. Distancé dans le congrès UMP, il formule des propositions de plus en plus radicales, directement inspirées de l’agressivité politique de l’extrême droite », a expliqué M. Désir.

Aujourd’hui sur LCI, le président du groupe PS à l’Assemblée nationale, Bruno Le Roux, a ironisé sur « ceux qui appellent à des manifestations très certainement entre Auteuil et Neuilly ». « C’est une droite qui est aujourd’hui dans la caricature et dans la dérive : la dérive des mots, des idées, dans la façon dont elle dévalorise l’action publique et politique », a expliqué M. Le Roux ; « Débattons avant de chercher à faire manifester, à opposer, à radicaliser la société ».

Le ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, s’est aussi exprimé ce matin sur RTL : « Jean-François Copé en appelle au désordre, j’estime que cet appel est, de mon point de vue, disqualifiant pour ce personnage. » Son confrère de l’économie, Pierre Moscovici, a aussi rejoint le mouvement en s’exprimant sur Europe 1 : « Jean-François Copé est vraiment un homme qui doit être aux abois parce qu’il perd son sang-froid. »

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom