Top

Algérie : Les listes électorales finalisées à la mi-février

le 30 janvier 2012 à 6:00 

Cap sur les législatives. Le Parti des travailleurs s’y prépare activement. Le plénum des cadres prévu en février donnera le départ effectif des préparatifs. Même si Hanoune reste en attente de plus de garanties, elle mobilise ses troupes.

La numéro un du Parti des travailleurs n’hésite pas à parler de véritable guerre à l’occasion des législatives. Un rendez-vous que sa secrétaire générale qualifie de crucial et pour lequel elle a donné instruction pour une mobilisation sans faille. Les candidats qui seront portés sur les listes du PT devront auparavant prêter serment lors d’une cérémonie publique au cours de laquelle ils s’engageront à rester fidèles au mandat pour lequel ils seront élus. Les listes devraient être prêtes avant le plénum des cadres prévu les 17, 18 et 19 février prochain.

En attendant, toutes les structures du parti sont appelées à se mobiliser pour le lancement d’une opération de collecte de fonds pour le financement de la campagne. A ce sujet, Louisa Hanoune appelle à un strict respect de la loi avec le plafonnement des dépenses de campagne et le contrôle des financements occultes car, dit-elle, certains partis politiques font appel à des sources étrangères de financement. C’est également le cas pour un nombre important d’associations qui se font financer par des organismes américains. Hanoune citera à titre d’exemple SOS disparus et la Laddh. Elle dit, cependant, refuser d’être conduite sur le terrain du débat idéologique, affirmant n’avoir aucun problème avec le courant islamiste et dit ne pas penser que le pouvoir ait l’intention d’opter pour «la carte islamiste », expliquant qu’il était légitime que des partis islamistes rêvent de conquérir le pouvoir mais que ces derniers ne doivent pas oublier que l’Algérie n’est ni l’Egypte ni la Tunisie.

A une question relative à sa présence au congrès du parti de Djaballah, Hanoune a répondu qu’elle n’avait pour le moment reçu aucune invitation et que si cela arrivait, c’est à la direction du parti de décider des suites à donner à cette invitation, précisant n’avoir pas de problème avec Djaballah ni être en guerre contre lui mais qu’il s’agissait simplement d’une ligne de conduite qui veut qu’à chaque fois qu’une personne fait une offre de services à des officines étrangères, le PT se fera un devoir de le faire savoir à l’opinion publique.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 5,00 de 5)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom