Top

Ligue Arabe – Palestine : Doit-on reconnaître la Palestine ?

le 30 mai 2011 à 11:17 

La Ligue arabe demande à l’Organisation des nations unies de reconnaître en septembre prochain, la Palestine, de la Cisjordanie à la bande de Gaza, comme un Etat indépendant et souverain avec El Qods-est comme capitale. Raison de ce recours : l’intransigeance d’Israël.

C’est la principale décision arrêtée par le comité de suivi de l’initiative de paix arabe qui s’est réuni en urgence, samedi soir à Doha, en présence de Mahmoud Abbas et des ministres des Affaires étrangères des pays membres, dont Mourad Medelci, pour «examiner» la vision américaine de paix au Proche-Orient après le discours de Barack Obama du 19 mai dernier où il s’est prononcé pour un Etat palestinien sur la base des frontières de 1967, moyennant des échanges de territoire négociés et la réaction négative du gouvernement israélien.

Selon Saeb Arekat, un membre du comité exécutif de l’Organisation de libération pour la Palestine (OLP), cette procédure de demande pour obtenir la reconnaissance d’un Etat palestinien, déjà reconnu par 111 pays, sera lancée en juillet prochain avec l’appui des pays arabes qui doivent, dit-il, intensifier leurs contacts à l’échelle internationale, notamment avec les membres permanents du Conseil de sécurité, en particulier les Etats-Unis, pour éviter un veto. Le Comité de suivi de l’initiative de paix, qui dit, dans son communiqué final, «soutenir le recours à l’Assemblée générale» a décidé d’«entreprendre les démarches légales».

Une commission a été chargée pour mener ces démarches. A Joseph Deiss, le président de l’Assemblée générale des Nations unies qui affirme que, pour être reconnu à l’ONU, un État aura besoin de l’appui du Conseil de sécurité et Obama, qui a qualifié mercredi à Londres «d’erreur» le projet palestinien, Mahmoud Abbas réplique : «Notre option demeure les négociations, mais il semble qu’en raison des conditions posées par le Premier ministre israélien, nous n’avons d’autre choix que d’avoir recours à l’ONU pour arracher une reconnaissance de notre Etat. Nous le ferons à moins que des négociations sur des bases sérieuses acceptées par Netanyahu commencent». Dans la foulée de cette porte ouverte à un compromis, le président palestinien, qui s’est réconcilié avec ses frères ennemis du Hamas, demande aux Arabes un soutien «concret».

Comme piste, il leur suggère de lancer une campagne politique et diplomatique et de rappeler que septembre 2011 est la date butoir retenue par la communauté internationale pour la signature d’un accord israélo-palestinien. «Il ne suffit pas que le comité rende publique une déclaration soutenant les Palestiniens après sa réunion. Il faut que le comité aille visiter certains pays influents, notamment ceux de l’Union européenne, pour soutenir la décision palestinienne», pense Taysser Khaled, membre du comité exécutif de l’OLP. Le premier ministre du Qatar, cheikh Hamad Ben Jassem Al-Thani, dont le pays préside le comité de suivi de l’initiative de paix, semble avoir entendu le SOS lancé par Abbas. «Nous estimons qu’il est préférable de suspendre le processus de paix jusqu’à ce qu’il y ait un partenaire prêt» à des négociations dans le camp israélien, dit-il.

Les Américains et les Européens qui s’opposent à l’«internationalisation» de la question palestinienne laisseront-ils l’Autorité palestinienne qui ne dispose que d’un statut d’observateur à l’Onu, sans droit de vote, et la Ligue arabe «isoler» Israël aux Nations unies ? «Les Etats-Unis s’opposeront à toute tentative d’isoler Israël», prévient Obama.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

5 Réponses à “Ligue Arabe – Palestine : Doit-on reconnaître la Palestine ?”

  1. Bernard Gadoua, Montréal, Canada 30 mai 2011 16:24

    Le temps est venu d’en finir avec un «processus» qui n’est que cela, un processus, qui n’aboutit toujours qu’à une colonisation accrue pourtant maintes fois condamnée par l’ONU. Que Obama mette son véto au Conseil de sécurité, l’ensemble des nations présentes (à l’exception du Canada, plus sioniste qu’Israël) voteront la reconnaissance. Et ce seront bel et bien les États-Unis et leurs alliés (Iles Marshall, et deux ou trois autre micro-États) qui se verront isolés. Alors le monde entier pourra se lancer dans la campagne BDS (Boycott, Désinvestissement, sanctions) contre l’illégalité de l’occupation. Et Israël connaîtra le sort de l’Afrique du Sud…

  2. MarcL 30 mai 2011 15:29

    NON, on ne va pas reconnaitre la victoire de terroristes. On ne va pas non plus trancher à la place des parties en conflits. Et puis, pourquoi on ne reconnaitrait pas deux états : La Palestine du Sud (Gaza), La Palestine de l’EST (Cisjordanie) tant qu’on y est. A-t-on déjà vu un état coupé en deux : OUI, et il n’a pas tenu, c’était le Bangladesh et le Pakistan, qui finalement se séparerent. Est-ce qu’on va dire aux juifs vous n’avez pas le droit d’aller prier sur votre mur (EST) et aux arabes vous n’avez pas le droit de passer du Sud au Nord. Bref, ça ne réglera rien sans entente des parties.
    C’est triste, mais sans accord des parties, rien ne se fera de bien.

  3. cauchemar 30 mai 2011 15:28

    oui pourquoi pas cette décision pourrait affaiblir le HAMAS

  4. Nora 30 mai 2011 12:02

    Je ne pense pas qu’une declaraion comme celle-ci ne change quoi que ce soit a la situation.

    C’est aux deux parties de s’entendre.

    Nora

  5. ouisti 30 mai 2011 11:58

    réponse : OUI, et même s’excuser de ne pas l’avoir fait plus tot…

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom