Top

Maroc : La police charge des manifestants

le 30 mai 2011 à 14:24 

Des dizaines de personnes ont été blessées hier, dimanche, après que la police marocaine eut dispersé par la force, à Casablanca, plusieurs centaines de jeunes du «Mouvement du 20-Février», les empêchant de se rassembler dans un quartier populaire pour revendiquer des réformes politiques.

«La police s’est déployée dans toutes les rues entourant le boulevard où la manifestation était prévue. Il y a des dizaines de blessés», a déclaré Abdelmounaïm Ouhetti, un militant du «Mouvement du 20-Février», qui revendique des réformes politiques et constitutionnelles, ainsi qu’une limitation des pouvoirs du roi Mohammed VI. Un important déploiement des forces de l’ordre a été constaté dès le début de l’après-midi au quartier populaire de Sbata, à Casablanca, où la manifestation devait commencer. Les manifestants, pour la plupart des jeunes du 20-Février, ont été dispersés à coups de matra-ques. Sur des affiches collées devant certains magasins, des commerçants ont demandé aux jeunes de ne plus perturber leurs activités avec leurs manifestations.

A Tanger, au nord du Maroc, la police a également dispersé plusieurs dizaines de manifestants du «Mouvement du 20-Février» dans le quartier populaire de Beni Makada. Les autorités considèrent ces manifestations comme non illégales. Une ONG a demandé, samedi dernier, une enquête pour déterminer les responsabilités dans ces violences contre le Mouvement. «Nous appelons à l’ouverture d’une enquête impartiale pour déterminer les responsabilités concernant l’utilisation de la force contre une large partie des jeunes du 20-Février», selon un communiqué de l’organisa-tion marocaine des droits de l’homme (Omdh, indépendante).

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, moyenne: 3,00 de 5)
Loading...

11 Réponses à “Maroc : La police charge des manifestants”

  1. salah 31 mai 2011 16:00

    Juste une petite question:
    Le mouvement du 20 février ne cesse de demander aux marocains de sortir pour manifester, pourkoi ?? pour plus de liberté, plus de démocratie et et.. c’est très noble et même c’est très originale.
    Ma question que je pose à ce mouvement ou bien à ceux qui sympathisent avec eux :
    à votre avis combien de temps il faut pour changer un pays??? si par exemple demain le peuple marocain vous choisissent à la tête du gouvernement quel sera votre emploi du temps pour changer ce pays, 1 jour , un mois , un an , 10 ans …parce que franchement quand on entend les slogans des manifestants on comprend qu’il veulent que tout le Maroc change le lendemain de la manifestation..
    et en plus vous qui donnez comme exemple l’Europe ou l’Amérique comme exemple de pays démocratique , est ce que vous avez étudiez un peu d’histoire pour avoir une idée sur le temps qu’il a fallut à ces pays pour changer…???

    Bref participez aux réformes donnez vos avis loin de slogans vastes , ou juste laissez nous ( au nom des marocains ) du temps pour avancer sûrement même si c’est lent.. ou barrez vous de notre pays et taisez vous !!

  2. abdellatif 30 mai 2011 22:24

    Vive la démocratie, M6 Dégage ton heure a sonné

  3. Marocain_libre 30 mai 2011 18:33

    Vive la démocratie, M6 Dégage ton heure a sonné

  4. Marouane 30 mai 2011 17:54

    Je trouve que la repression face à des individus qui entravent la loi, et troublent l’ordre public devrait être plus importante que ça. Jusqu’a maintenant les autorités marocaines font preuve de laxisme envers ces gens là .. A Barcelone, a Madrid comme à Paris l’intervention des forces de l’ordre face à un rassemblement non autorisé a été plus vigoureuse. Malheureusement le mouvement du 20 Février n’est pas le mouvement du 20 Mai, ce ne sont plus les mêmes personnes et n’ont pas les mêmes revendications. J’espere que le mouvement du 20 Février réussira à se reprendre, car le gouvernement Marocain comme dans toute démocratie a besoin d’une certaine opposition et pression continue, pour faire du mieux qu’il peut.

  5. Citoyen 30 mai 2011 15:41

    Regardez encore cette vidéo, des images extrêmement violentes où les milices de répression des Alaouites tabassent sauvagement une minuscule jeune fille à terre !!!

    Bande de sanguinaires alaouites et de vampires fassis le Peuple marocain vaincra !

    Nous arrivons en masse ! Attendez les jours à venir, tout le Peuple marocain sera dans la rue pour en découdre avec votre secte définitivement !

  6. Citoyen 30 mai 2011 15:39

    Cruel Makhzen alaouite pourri !

    Même les mamans qui portent leur bébé au dos sont brutalisées sauvagement sans pitié et tabassées par les milices des Alaouites le jour même de la fête des mamans !

    Cruel Makhzen alaouite pourri !

    Tes jours sont comptés !

  7. Zakia 30 mai 2011 15:37

    Je suis entièrement d’accord avec Karim. Il n’y a pas de doute à cela. 😀

    Merci pour cet avis 😀

    Allez hop, un lien sur facebook qu’on rigole un peu 😀

    😉

  8. Karim 30 mai 2011 15:31

    Farid Mnebhi, tu as oublié que ton roi Mohammed VI est manipulé par la France comme une marionnette, et tu veux toujours l’ignorer, ou alors tu es la police du web pour protéger l’image de ton ROI! :D. J’aimerai comprendre pourquoi tu signes. Lèche-cul ?

    😉

  9. Citoyen 30 mai 2011 15:23

    Vous voulez mon avis ?

    Voici mon avis :

    Quelque chose d’étrange me dit qu’on se dirige droit au scénario à l’égyptienne.

    L’attentat de Marrakech puis directement le durcissement de la répression en vers les détenus politiques de la prison de Rabat-Salé et de Tanger et maintenant la répression tous azimuts des manifs du mouvement 20 février à travers tout le pays… tout cela indique que le Makhzen suprême a décidé de ne rien lâcher et de tenter coûte que coûte la stratégie du régime égyptien même si elle a échoué !

  10. Farid Mnebhi 30 mai 2011 15:18

    Un point de vue citoyen des manifestations du 29 mai

    Les participants à ce sit-in ont vigoureusement dénoncé ce qu’ils ont qualifié de situation « non stable » qui affecte le secteur commercial au niveau de la région, en raison de « la multitude des mouvements de protestation quotidiens ».
    A tous ceux qui liront ce papier, je dirais ceci, en reprenant une chanson de Gérard Lenormand :

    « Je viens vous chanter la balade des gens heureux, journalistes, pour votre première page, vous pouvez écrire ce que vous voulez, mais je vous offre un titre formidable, et je dis tu quand je parle à Dieu. Je ne suis ni une star et je n’ai ni titre ni grade », mais il faut hurler la vérité et celle-ci sera brève.

    La faiblesse numérique des manifestants ce 29 mai est réelle et incontestable et de plus, le 22 mai dernier, les manifestants ont été hués et pourchassés par les habitants du quartier Sbata à Casablanca. Ils n’ont eu leur salut qu’à la présence des forces de sécurité.

    Les citoyens marocains commencent en avoir marre de ces manifestations qui pourries leur quotidien. Si les commerçants ont largement manifesté leur hostilité contre les protestataires du 20 février, la raison est toute simple : il y a un gros risque de destruction ou de pillage de leur commerce, mais aussi un important manque à gagner.

    A Casablanca, dans le quartier populaire de Sbata, et dans plusieurs autres villes, des banderoles attaquant le mouvement protestataire du 20 février ont été déployées, ce jour 29 mai, et les acteurs économiques dénoncent vivement les pertes causées par les manifestations continues.

    C’est pourquoi, lors d’un sit-in organisé devant le siège du parlement, ces opérateurs ont exprimé leur exaspération face à l’instabilité et la paralysie que vit le secteur du commerce suite à ces manifestations organisées quotidiennement dans les villes marocaines.

    En outre, ils ont appelé le gouvernement à fixer des règles pour les mouvements de protestation en, insistant pour que les sit-in et autres manifestations de protestations doivent être organiser dans un cadre de discipline et de légalité. A noter que les mouvements de manifestations ont eu un impact négatif ayant entrainé un manque à gagner estimé entre 40 et 50 PC.

    En effet, les commerçants, artisans, cafetiers, restaurateurs et hôteliers ont pâti de la perturbation de la circulation et de l’absence d’esprit de civisme, arguant que la démocratie se fonde sur le respect de la liberté des autres.

    C’est pourquoi, et je conclus, le gouvernement et les autorités concernées ont été mobilisés pour protéger les droits de cette catégorie qui a un rôle majeur dans la promotion de l’économie nationale, mais aussi les pour assurer la sécurité des personnes, des biens publics et privés et l’ordre public.

    Farid Mnebhi

  11. Citoyen 30 mai 2011 15:17

    Vous voulez mon avis ?

    Voici mon avis :

    Mohamed VI a lâché sa baltagia en masse à travers tout le pays… La secte alaouite ne veut rien lâché, elle veut en découdre une fois pour toutes avec le Peuple marocain qui réclame ses droits légitimes spoliés par cette secte de vampires et ses alliés de la secte fassie depuis plus d’un siècle maintenant, exactement depuis 1912…. !!!

    Voici ce que ça donne le vrai visage du régime des Alaouites sans masque, ils n’ont pas changé d’un iota ! Ils ressemblent tellement à leurs frères de la péninsule arabique ! Vous êtes convaincus maintenant ! Ce n’est pas « tel père, tel fils » ! mais telle dynastie barbare de mafieux et de sanguinaires ! Voilà la vérité !

    Regardez cette vidéo, des images extrêmement violentes où les milices de répression des Alaouites tabassent sauvagement sans distinction et sans ménagement les vieillards, les enfants et même les mamans avec leurs bébés !

    Nous arrivons en masse ! Attendez les jours à venir, tout le Peuple marocain sera dans la rue pour en découdre avec votre secte !

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom