Top

La bourde d’Obama sur les camps d’extermination Nazis

le 30 mai 2012 à 10:03 

obama bourde nazisEn Pologne aussi il y a malheureusement eu des camps d’extermination Nazis. Les polonais ne sont pas vraiment fiers de ce fait et font très attention à comment ces camps sont nommés dans les discours et la presse.

Mais voilà qu’Obama a fait une légère bourde, hier, lors d’une cérémonie de commémoration à Jan Karski, ancien officier polonais.

Le président américain a en effet énoncé ces camps d’extermination Nazis par le terme « camps polonais de la mort » qui peut être interprété comme si la Pologne avait une quelconque responsabilité.

« Avant un voyage au travers des lignes ennemies, des résistants lui avaient raconté que les Juifs avaient été tués en masse, ils l’ont introduit en cachette dans le ghetto de Varsovie et dans un camp polonais de la mort pour qu’il voit lui-même ce qu’il en était », a déclaré Barack Obama.

Bien entendu, le président des Etats-Unis n’avait pas l’intention d’attribuer une responsabilité quelconque à la Pologne mais d’utiliser l’adjectif « polonais » comme un indicateur géographique.

La polémique a enflé est le service de la communication de la Maison Blanche tente d’éteindre le feu.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

Une réponse à “La bourde d’Obama sur les camps d’extermination Nazis”

  1. Maciej 31 mai 2012 22:26

    La Pologne et les Polonais souffre d’une image d’antisémitisme dont la Shoah a été un des principaux moteurs.

    a Pologne un pays antisémite ? Oui et non. Le plus grand festival de culture juive d’Europe se tient à Cracovie depuis plus de 10 ans. Au programme des concerts de musique klezmer, des cours de danses mais aussi l’apprentissage de l’alphabet hebreu ou encore la cuisine juive (assez proche de la cuisine polonaise sous certain aspect. Le nombre de conversion au judaisme est également élevé en Pologne où de nombreux Polonais renouent avec leur racine.

    Il existe aussi des antisémites en Pologne, dans les stades de foot et dans les églises de campagne notamment. Et il existe une radio, Radio Maryja dont le pdg est un prêtre xenophobe et antisémite et anticommuniste. Même s’il représente un courant minoritaire au sein de l’eglise polonaise, c’est un courant puissant. L’etat ne peut pas interdire une radio au nom de la liberté d’expression. L’église intouchable en Pologne commence à être attaquer par les nouveaux courants d’extreme gauche (Palikot), aussi les choses changent à ce niveau également.

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom