Top

Revenir d’une immigration de peuplement à une immigration économique ?

le 30 décembre 2014 à 15:24 

immigration-consultantsLa question de l’immigration posée sous le prisme des médias se réduit souvent au choix dichotomique : pour ou contre. Pourtant ce phénomène complexe est avant tout la conséquence d’une situation réelle qui n’est pas prête de prendre fin : les déséquilibres Nord-Sud. Afin de ne pas entraver la liberté de développement des pays du Sud tout en préservant les opportunités commerciales pour les économies développées, l’immigration ne devrait-elle pas faire l’objet d’une meilleure régulation ? Pour répondre à cette question, Gérard-François Drumont, Brice Hortefeux et Richard Attias apportent des éléments dans le but de mieux caractériser le phénomène…

Immigration : des chiffres régulièrement contestés

Entre l’Insee et Eurostat, la guerre des chiffres sur l’immigration ne fait que commencer. Comme l’explique fort justement Gérard-François Dumont, géographe, économiste et démographe, professeur à l’université à Paris IV-Sorbonne, « l’écart entre les deux chiffres interroge ».

Par ailleurs, il faut rappeler cependant que l’immigration illégale est, quant à elle, que très difficilement quantifiable. Cependant, Brice Hortefeux indique malgré tout  sur RTL deux indicateurs qui permettent d’établir des estimations : le nombre des bénéficiaires de l’Aide Médicale d’Etat et les reconduites à la frontière.

La rentabilité fiscale de l’immigration

En dépit de ces approximations, le gouvernement estime à 200 000 le nombre d’immigrés arrivés sur notre territoire entre 2004 et 2012 tandis que 95 196 personnes auraient acquis la nationalité française en 2013. Si ces ordres de grandeurs peuvent faire consensus, la question du coût de ces décisions reste entière…

Dans son dernier rapport sur l’immigration, l’OCDE prouverait « les vertus fiscales de l’immigration ». D’après les chercheurs le taux de cotisation sur prestations serait un solde positif pour les finances publiques françaises. Toutefois derrière cette moyenne, d’autres indicateurs restent peu visibles, comme le nombre d’inactifs par foyer dans les familles immigrées, ou encore l’impact de la main d’œuvre non déclarée…

Le rôle de l’immigration dans les sociétés contemporaines

Alors que le taux d’accroissement démographique est à peine supérieur à 0, se priver de l’immigration c’est condamner la nation française à voir sa population s’effacer dans la mondialisation. De plus, seule l’ouverture  sur l’espace francophone semble capable de redonner une vraie dimension internationale au pays. C’était d’ailleurs l’objet des travaux de Richard Attias à Dakar, faciliter la distribution des visas économiques à nos principaux partenaires…

Alors que l’objectif de 1% de croissance reste difficilement atteignable en 2015, il faut donc éviter de freiner la machine économique. Parallèlement, les dirigeants pourraient limiter les naturalisations et le regroupement familial. C’est sans doute l’objectif de l’UMP de Nicolas Sarkozy qui demande aussi de revisiter l’espace Schengen depuis les élections européennes…

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom