Top

L’assistance sexuelle, de la prostitution?

le 7 novembre 2012 à 11:25 

Rebecca Torosian, assistante sexuelleInterdit en France, le métier d’assistant sexuel consiste à aider les individus qui souffrent d’un dysfonctionnement sexuel.

Très peu connaissent le métier d’assistant sexuel et pour cause, cette profession est interdite en France, le gouvernement considérant ce travail  comme étant un substitut à la prostitution.

Rebecca Torosian, assistante sexuelle américaine, a accepté d’apporter un témoignage éclairant sur son travail et les « prestations » offertes à ses clients : « Un assistant sexuel  est un thérapeute qui aide les individus à surmonter leur dysfonctionnement au lit. Oui, cela inclut de coucher avec des étrangers, mais contrairement à la prostitution, ces hommes n’étaient pas à la recherche d’un bon moment. Ils souffraient et étaient honteux. Il s avaient tout essayé. En général, l’assistant sexuel est le dernier recours. »

Une intervention qui mettrait au jour les blocages du client afin qu’il les dépasse, qu’il s’en accommode ou qu’il les détourne de façon à ce qu’ils deviennent une force lors de la relation sexuelle.

En cela, Torosian insiste sur le fait que son métier n’est pas axé sur le sexe mais sur «  la familiarité et l’intimité ». Et d’ajouter que les professionnels prodiguent « un environnement non pas pour le plaisir sexuel mais pour l’apprentissage sexuel ».

Encore assimilée à un service de prostitution, l’assistance sexuelle n’est pas légale en France. Il est des associations telles que « CH(S)OSE » qui luttent pour qu’elle le devienne.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom