Top

Contrôler soi-même le dosage de ses médicaments, c’est possible !

le 10 juin 2014 à 17:19 

dosage_médicamentsDes scientifiques ont mis au jour une nouvelle technologie permettant aux patients de contrôler aux-même le dosage des médicaments que réclame leur traitement. Basé sur une molécule dont la couleur change en fonction de la concentration du produit dans le sang, les patients pourraient ainsi adapter les dosages sans l’aide d’un professionnel de santé.

Présentée le 8 juin dans la revue Nature Chemical Biology, la méthode développée par des chercheurs de l’École polytechnique fédérale de Lausanne (Suisse) permettrait de surveiller son dosage sanguin en médicaments de chez soi. Concrètement, cette technique repose sur de nouvelles molécules bioluminescentes appelées LUCIDS, qui changent de couleur selon le niveau de concentration du produit dans le sang. Ces molécules disposent d’une enzyme capable de produire de la lumière et lorsqu’elles entrent en contact avec une goutte du sang posée sur un papier filtre, elles analysent son contenu par le biais d’une caméra digitale. La couleur émise passe progressivement du rouge au bleu à mesure que la concentration du médicament augmente.

Comme l’explique l’un des concepteurs de ce procédé, Rudolf Griss, les patients pourraient ainsi « prélever une goutte de [leur] sang et lire immédiatement la concentration du médicament, exactement comme les diabétiques le font aujourd’hui pour le taux de sucre ». Un méthode révolutionnaire alors que la surveillance du dosage sanguin est toujours indispensable dans de nombreux traitements. Pour les cas de cancer par exemple, le traitement doit à la fois être efficace et entraîner le moins d’effets secondaires possibles. Ce contrôle est coûteux car chaque patient doit bénéficier d’un suivi particulier requérant la mobilisation de personnels et d’équipements onéreux.

Si ce dispositif a réussi avec succès les différents teste effectués sur plusieurs médicaments actuellement sur le marché, il doit toutefois encore être perfectionné avant d’évoquer une possible commercialisation. Les chercheurs pensent notamment développer dans ce cadre un détecteur portatif simple d’utilisation.

Crédits photo : Chaos

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom