Top

Lutte contre la pauvreté des enfants : la France mal classée

le 12 juin 2012 à 9:00 

Dans un rapport récent, le Fonds des Nations unies pour l’enfance a cherché à dresser un panorama de la pauvreté qui touche les enfants, y compris dans les pays riches d’Europe. L’étude compare deux types de pauvreté dans les économies mondiales les plus avancées : l’une basée sur les privations des enfants, l’autre mesurant la pauvreté relative. Le rapport ne tient pas compte des conséquences de la crise économique, puisqu’il s’appuie sur des données de 2009.

Le premier critère de comparaison, un indice de privation, révèle la proportion d’enfants n’ayant pas accès dans chaque pays à au moins deux des 14 variables considérées comme normales (trois repas par jour ou des fruits et légumes frais tous les jours par exemple). Ainsi, dans les 31 pays européens considérés, environ 15% des enfants sont « privés » d’au moins deux éléments essentiels.

Sans surprise, les taux les plus élevés de privation se trouvent dans des pays les plus pauvres comme la Roumanie, la Bulgarie et le Portugal (avec plus de 70%, 50% et 27% respectivement). Les pays nordiques affichent les taux les plus bas.

Parmi les 14 pays les plus riches, on compte deux mauvais élèves ayant un taux de privation des enfants supérieur à 10%: la France (10,1%) et l’Italie (13,3%).

Les mauvais résultats de la France sont surprenants, puisqu’il s’agit du pays qui a la plus forte dépense publique pour ses enfants (3,7% de son PIB contre 2,2% pour la moyenne des pays étudiés), relève le rapport.

Le second critère étudié est la pauvreté relative, soit le pourcentage d’enfants vivant dans des ménages dont le revenu disponible, ajusté en fonction de la taille et la composition de la famille, est inférieur à 50% du revenu médian national du pays dans lequel ils vivent. Là encore, les pays nordiques et les Pays-Bas affichent les taux les moins élevés de pauvreté relative pour les enfants, à environ 7%.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom