Top

La consommation de cannabis n’endommagerait pas les tissus cérébraux

le 24 décembre 2012 à 9:14 

13653_une-cannabisMenée par les chercheurs de l’Université de San Diego, une étude révèle que fumer du cannabis ne serait pas dangereux pour le cerveau à l’inverse de la consommation d’alcool.

Les chercheurs de l’Université de San Diego ont effectué une étude neuroscientifique auprès de 92 adolescents âgés de 16 à 20 ans – habitués à consommer du cannabis et de l’alcool- pour déterminer la nocivité de ces deux substances.

Pendant 18 mois, 46 adolescents ont continué à fumer du cannabis et à boire de l’alcool tandis que les 46 autres jeunes ont cessé d’en consommer.

Faits surprenants, les scientifiques ont découvert que la prise de cannabis n’avait pas de conséquences directes sur les tissus cérébraux ; en d’autres termes, la substance blanche, qui lie les différentes aires du cerveau à la matière grise, n’avait pas été endommagée. Les premiers cobayes pouvaient fumer jusqu’à neuf fois par semaine sans que cette fameuse substance n’en soit diminuée.

En revanche, lorsque les intervenants buvaient cinq verres d’alcool, deux fois par semaine, la substance blanche diminuait peu à peu. Une diminution en cause dans les troubles de l’attention et de la mémoire : « C’est un cycle. Si les tissus cérébraux des adolescents se détériorent et si leur capacité à s’inhiber diminue, il y a plus de risques qu’ils commencent à développer des comportements à risque, comme l’abus de ces substances » selon Joanna Jacobus, l’une des chercheuses de l’Université de San Diego.

Si la consommation de cannabis n’a aucun impact sur la substance blanche, il causerait néanmoins une baisse du QI selon une étude publiée en août et réalisée sur un échantillon de mille individus.

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom