Top

Etre raciste pourrait se détecter avec un scanner

le 27 janvier 2013 à 8:32 

neurologie-scanner-cerebral-normal_yladuz7ljmUne expérience incongrue a été menée par des psychologues qui en sont arrivés aux conclusions suivantes : une personne raciste peut être détectée grâce à un scanner de son cerveau.

Tobias Brosch, psychologue à l’université de Genève, et Eyal Bar-David et Elisabeth Phelps, psychologues à l’université de New York, prétendent réussir à mettre en évidence le racisme d’une personne à l’aide d’un scanner de son cerveau.

Ils sont arrivés à ces conclusions après avoir mené une étude publiée par Psychological Science, une revue scientifique. Dans le cadre de cette étude, des personnes ont acceptées de regarder des photographies de visages de personnes tantôt blanches tantôt noires.

Grâce à un scanner effectué sur ces personnes, les chercheurs ont pu cibler les zones du cerveau qui s’activent à la vue d’un visage. Ils ont également défini parmi les participants lesquels étaient racistes à l’aide de questions implicites.

Ainsi, il a été constaté que le cerveau des personnes racistes réagissait de manière différente par rapport aux autres. Lorsqu’ils regardaient le visage d’une personne ethniquement différente, leur aire fusiforme, partie du cerveau qui reconnait les visages, eut une réaction particulière, signe que leurs préjugés ont affecté les réactions de leur cerveau.

Cependant, une des trois psychologues, Elisabeth Phelps, a tenu a préciser que « même si ces résultats sur les préjugés racistes sont intéressants d’un point de vue comportemental et sociétal, [leur] capacité à prédire le racisme d’un individu uniquement grâce à ses données cérébrales demeure assez limitée ».

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, moyenne: 1,00 de 5)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom