Top

Energie : « Nous gardons la capacité à répondre à nos besoins »

le 27 novembre 2013 à 7:13 

neige_hiverC’est en tenant ces propos rassurant que le PDG d’EDF Henri Proglio a souhaité préparer les Français à l’hiver qui les attend. Alors que 10% de la population française souffre de précarité énergétique, l’ensemble des acteurs de l’énergie sont en effet mobilisés à l’arrivée des périodes de grand froid. Malgré les tarifs sociaux, l’interdiction de restreindre l’accès à l’énergie, la population reste fortement préoccupée par la santé et son pouvoir d’achat

Des températures rigoureuses, une facture salée ?

Devant le tapage médiatique autour du réchauffement climatique, on en oublie souvent que les modifications de notre écosystème produisent en réalité des bouleversements climatiques. Ce sont eux qui sont à l’origine de ces refroidissements des périodes hivernales. Ainsi, les spécialistes évoquent un « effet frigo ouvert », pour évoquer la fonte de la banquise, les eaux froides qui viennent le long de nos côtes sont partiellement responsables des basses températures de ces dernières années.

Mécaniquement, la consommation en chauffage, qui devient un poste de dépense énergétique de moins en moins important dans le résidentiel,  augmente alors, occasionnant des pics de consommation. Pourtant la baisse de la TVA pour le secteur  la rénovation thermique devrait permettre de limiter ce phénomène, tandis que l’effacement d’une partie de la charge électrique sur le réseau, peut maintenant être pris en charge par les smart grids, nivelant de la sorte, le caractère erratique de la consommation électrique.

Les ingénieurs au travail

Légitimement inquiets pour leur confort, les observateurs étaient particulièrement attentifs au taux de disponibilité du parc nucléaire sur la saison hivernale. Sur ce point, l’interview accordée par Henri Proglio, permet de rassurer les experts et les Français : « Nous tiendrons l’objectif de plus de 90% de disponibilité du parc cet hiver et tous les réacteurs seront en ligne au début de l’année ».

Pas de soucis à avoir pour le moment donc, néanmoins soucieux d’assurer la continuité du service public, le chef d’entreprise souhaite être dans l’anticipation. Comme il le précise dans une vidéo prise lors de l’interview, « entre la décision et la mise en service, il se passe au minimum dix ans ».

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom