Top

90% des enfants d’immigrés se sentent français

le 10 octobre 2012 à 9:29 

Une étude de l’INSEE, sur les descendants d’immigrés en France, a révélé hier les spécificités sociales, économiques et les conditions de vie des enfants d’immigrés.

L’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) a rendu un rapport de 260 pages sur les « Immigrés et descendants d’immigrés en France ». Cette étude dévoile les flux, l’éducation, la maîtrise de la langue, la situation sur le marché du travail et les conditions de vie en général des enfants d’immigrés dans l’Hexagone.

On apprend qu’en 2008, 5,3 millions d’immigrés vivaient en France, ce qui correspond à 8% de la population totale. 2,2 millions de ces 5,3 millions d’étrangers résidant en France ont acquis la nationalité française. Les enfants d’immigrés sont 6,7 millions, soit 11% de la population.

Cette étude révèle que neuf sur dix de ces enfants d’immigrés se sentent français. Ils sont plus diplômés que leurs parents et gagnent aussi mieux leur vie.

Cependant, ils réussissent moins bien que les enfants de personnes non-immigrés. Parmi eux, 67% ont le sentiment qu’on ne les perçoit pas comme des Français et 27% se disent être encore victimes de discriminations. 14% d’entre eux ont eu l’impression d’avoir été « moins bien traités à l’école » et d’avoir été davantage envoyés dans les filières professionnelles et technologiques que les autres.

Par ailleurs « les descendants d’immigrés d’Afrique sont lus nombreux à rencontrer des difficultés » quand ceux d’Europe du Sud connaissent « des trajectoires d’accès à l’emploi proches de celles des jeunes dont les parents sont eux-mêmes nés en France ».

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom