Top

Brésil : Ronaldinho veut devenir un sénateur d’extrême-droite

le 15 décembre 2017 à 10:14 

Ronaldinho continu à trottiner sur les parquets de Futsal, et concernant son avenir, l’ex-footballeur vedette Brésilien se tourne apparemment vers la politique. L’ancien numéro 10 de la Seleção et du Paris-SG, sera candidat au Sénat brésilien sous une étiquette d’extrême droite, si l’on en croit la presse brésilienne.

L’affaire est assez précise, car le Ballon d’Or 2005, aurait déjà choisi d’être candidat à un poste de sénateur dans l’Etat de Minas Gerais, à l’est du Brésil. Jusqu’ici, rien de vraiment exceptionnel, car il n’est pas le premier footballeur Brésilien à se lancer en politique. On peut citer l’exemple de Romario, lui aussi ancien joueur de Barcelone, qui est engagé depuis plusieurs années déjà. Il est devenu Sénateur de l’Etat de Rio, et il occupe la présidence du Parti Podemos dans l’Etat de Rio de Janeiro. Dans sa foulée, c’est au tour de Bebeto de rejoindre le parti Podemos, en espérant que le duo soit aussi efficace en politique qu’il le fut en équipe nationale. Ensemble, ils affirment vouloir « reconstruire Rio ».

Comme sur le terrain, Ronaldinho se la joue plus personnel, et il prend tout le monde à contre-pied pour arriver là où on ne l’attend pas. Après avoir alimenté les gazettes et les chroniques footballistiques, Ronaldinho Gaúcho va très certainement alimenter largement les articles et les éditos politiques. En effet, l’ex-idole du PSG sera candidat à un poste de sénateur sous l’étiquette de Patriota, un Parti d’extrême droite.

D’après O Globo, Ronaldinho aurait le soutien de Jair Bolsonaro, avec qui le retraité des terrains est apparu notamment sur de nombreux clichés. Or, Jair Bolsonaro est un militaire à la retraite devenu député fédéral, qui se distingue notamment par des prises de position racistes, homophobes, et misogynes. C’est à lui que l’on doit cette superbe tirade, « elle ne mérite pas d’être violée, car elle est très laide. Ce n’est pas mon type, je ne la violerais jamais  » en parlant de Maria do Rosario Nunes, ancienne ministre des Droits de l’homme et députée du Parti des travailleurs. Son attitude, et ses prises de position, notamment en faveur du rétablissement généralisé de la peine de mort au Brésil, et contre le mariage homosexuel, ainsi que sa recherche constante de polémiques, valent à Jair Bolsonaro d’être fréquemment comparé à Donald Trump. Il pourrait d’ailleurs, briguer la présidence lors de la prochaine élection, prévue à l’automne prochain.

Il est certain, que les tristes prises de position de l’homme politique Ronaldo de Assis Moreira, vont assombrir le légendaire et éternel sourire du dribleur génial et technicien magique Ronaldinho.

Crédit photo : Clube Athletico Mineiro

 

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (Pas d'évaluation)
Loading...

N'hésitez pas à laisser un commentaire ...
et oh ! si vous voulez une image pour vous montrer avec votre commentaire, allez obtenir un Gravatar!





*

Bottom